AccueilPublicationsFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Meredith RhodesLignumFICHE

Elio
WidenerObsidia Corp.FICHE

Maze
SiakaNoctisFICHE

Isaac
SparksLignumFICHE




Contagion regroupe désormais :
- 4 Obsidiens
- 5 Lignum
- 3 Noctis
- 8 Nomades

Obsidia Corporation est un laboratoire scientifique qui travaille anonymement et en toute discrétion sur la modification du génome humain.
Néanmoins, aux yeux du monde, OC est un laboratoire de recherches dans le génie génétique qui prétend pouvoir trouver un remède à toutes les maladies. Lorsqu'un médecin prend en charge un patient dans un hôpital en Ohio, il découvre curieusement un virus encore inconnu à ce jour. Mais très rapidement, alors que le monde est en train de changer, le Dr Hasting fait une découverte surprenante sur l'origine du virus, ainsi que sur le laboratoire OC...

Thalia Vane
Nomade
avatar
Thalia Vane
Age : 27
Métier : Détective privée
Messages : 22
Dim 10 Juin 2018 - 17:42
Walk on Water
Le soleil était de sorti et ses rayons se reflétaient sur l’eau bleu turquoise du lac. Le paysage était magnifique. A contempler tout ça, on pourrait presque oublier le monde extérieur. L’apocalypse. Les contaminés. Les morts. Ici, elle était tranquille. Loin de tout. La forêt était en bordure. Ca lui permettait d’avoir une oreille sur tout. Au moindre craquement de feuilles, elle se tenait sur ses gardes. De plus, le lac regorgeait de poissons, il y avait de quoi se nourrir pendant un petit bout de temps. Mais elle ne comptait pas rester ici, elle n’était que de passage. Cet endroit lui était apparu quand elle manquait d’eau et allait mourir de déshydratation. Au fil de ses recherches, elle avait trouvé une carte de l’état, et le lac était indiqué dessus. Le lac Klamath selon ses recherches, enfin normalement. Elle avait eu beaucoup de chance, il n’était pas très loin à pied, pas plus de trente kilomètres. Si ça avait été plus, elle serait probablement morte à l’heure qu’il est.

Son sac à dos jeté à côté d’elle, elle s’assis et repris ses esprits. Puis, elle sorti une sorte de gourde de son sac, et commença à la remplir. L’eau avait l’air bonne, d’un bleu pur. Et de toute manière, elle n’avait plus la patience de voir si elle était potable. Sur sa carte, elle avait repéré une source non loin de là, qui se jetait dans le lac. Si elle n’était pas à cent pour-cent potable, elle n’en était pas loin. Elle s’abreuva et plongea une nouvelle fois la gourde dans le lac. Pêcher n’était pas dans ses projets, elle avait quelques conserves dans son sac et le poisson aurait vite dû être jeté. Manger n’était pas sa priorité, elle avait de quoi faire. Par contre, elle ne possédait qu’une seule gourde et si elle reprenait la route, l’eau risquait de lui manquer à nouveau. Elle se posa sur une bute à la lisière de la forêt et contempla le lac. Elle n’osa pas s’endormir au risque que quelques morts traînent dans les parages.

Elle resta ainsi pendant de longues minutes, une heure peut-être. Une courte pause dans ce monde qui n’était plus humain. Puis, elle s’empara de sa carte et analysa ses possibilités. Il y avait l’air d’avoir une ville pas très loin, enfin, les ruines d’une ville. Elle pourrait s’y trouver un abris et des ressources supplémentaires. Elle s’y connaissait un peu en bricolage, elle pouvait facilement se barricader. Ce qui empêcherait les contaminés de venir la déranger. Par contre ce ne sont pas quelques planches qui allaient retenir des survivants si jamais quelqu’un venait à la trouver. En espérant aussi trouver le matériel nécessaire aussi. Mais bon, il devrait bien y avoir quelques planches dans ce tas de ruines. La ville n’était qu’à une cinquantaine de kilomètres. C’était faisable. Si elle économisait son eau elle pouvait le faire. A condition bien sur de ne pas rencontrer de trop gros obstacles sur la route.

« Aller, j’ai assez lambiné ! »

Elle prit son sac, le jeta sur son épaule et ramassa le reste de ses affaires quand soudain, elle entendit un crissement dans la forêt.

« J’espère que ce n’est qu’un mort… » pensa-t-elle.

Machette à la main, elle examina les alentours et fit un pas de recul. Il ne fallait pas qu’elle s’avance comme ça dans la forêt, les morts se déplacent parfois à plusieurs et elle ne voulait pas être encerclée. Elle tenta de deviner ces mouvements en écoutant attentivement les sons. Bon, quoi que ce soit, c’est seul. Elle était rassurée sur ce point. Par contre si c’était un humain, les choses allaient peut-être se compliquer. Le peu de survivants sont, pour la plupart, devenu totalement fou avec cet apocalypse. Elle n’aimait pas attendre, il fallait qu’elle soit fixée. Si c’était un mort, il allait être attiré par le bruit et elle pourrait le tuer rapidement. Dans le cas contraire, elle improviserait.

« Y a quelqu’un ? » lança-t-elle.
Codage par Libella sur Graphiorum
Thalia Vane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» Shark in the water
» 05. I walk this empty street, on the boulevard of Broken Dreams (Leah & Sarah)
» Personnages tournant souvent dans le monde du Water Boy...
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONTAGION :: In the darkest times :: Game On (Le monde en ruine) :: The Outside :: The Outside :: Lacs-
Sauter vers: