AccueilMembresPublicationsCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion


annonce : nous manquons d'obsidiens et recherchons activement meredith, la chef de clan des lignums (à voir en prédefinis) !

Chapitre I
5 years later
T e a s e r
Obsidia Corporation est un laboratoire scientifique qui travaille anonymement et en toute discrétion sur la modification du génome humain. Néanmoins, aux yeux du monde, OC est un laboratoire de recherches dans le génie génétique qui prétend pouvoir trouver un remède à toutes les maladies. Lorsqu'un médecin prend en charge un patient dans un hôpital en Ohio, il découvre curieusement un virus encore inconnu à ce jour. Mais très rapidement, alors que le monde est en train de changer, le Dr Hasting fait une découverte surprenante sur l'origine du virus, ainsi que sur le laboratoire OC...
Partenaires

S t a f f
P r é d é f i n i s
C.A
Nom
Fiche
J.K
Lig
Fiche
M.S
Noc
Fiche
E.W
OC
Fiche
M.R
Lig
Fiche
C.T
Lig
Fiche

Just think before you act because your actions don't rewind

 :: Archives :: RPS Terminés/Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Age : 31
Métier : Sniper d'élite
Messages : 114
Humeur : Neutre
Double(s) compte(s) : Electra Nietzstra, Lukas Lowry
Badges :

Jeu 17 Mai 2018 - 14:31
All would get left behind





Localisation : Indiana
Date : 05/2018
Avec : @Olga Fisher



La nature d’un soldat est incohérente. Ils sont des sauveurs honorables, des patriotes respectables, des hommes au service de la paix, mais par opposition, ils sont aussi des tueurs conditionnés, des esprits tourmentés et des pions indispensable à la guerre. Toutes ces notions se mêlent et s’entremêlent, et on ne sait plus si le soldat est bon ou mauvais ; tout est certainement question de réglage et de nuance, mais la limite est si souvent floue que la question se pose souvent – trop souvent.

Mai 2018.
Chris avait conscience d’être une entité contradictoire ; parfois cette pensée lui causait quelques troubles, davantage au couché. Ce nuit-là d’ailleurs, sombre et silencieuse, les démons du soldat se déchaînaient devant ses yeux. Il voyait défiler tout ses actes les plus atroces, au nom d’une soit disant justice destinée à maintenir l’ordre, d’une justice qu’il s’était convaincu de servir pour le bien commun.
L’image de ton frère lui vint en esprit, et sa mâchoire se crispait.

Juillet 2012.
« Tu comptes faire quoi, maintenant, hein ? Me buter c’est ça ? C’est comme ça que tu comptes servir ton pays ? En me liquidant, là, comme un PUTAIN de malpropre, dans un satané sous-sol comme si j’étais un moins que rien. Tu vaux pas mieux qu’eux, Chris. T’es pire que ces mecs qu’on a descendu. Tu te souviens de ces soldats qu’on a retrouvé attachés comme des clebs, les boyaux à l’air et le visage crispé ? C’est ça que tu veux ? Tu veux devenir comme ces bâtards de… il s’arrêtait de parler pour tirer les liens de ses mains, crispant sa mâchoire en regardant le soldat américain qui lui faisait face, d’un air désemparé : Tu peux pas me faire ça Chris… »

Mai 2018.
Chris se redressait de son lit sèchement et allait encastrer son poing dans un mur avec une violence extrême. Blake qui dormait dans la chambre d’à côté, se réveillait en sursaut pour contempler le trou que venait de causer son supérieur dans la cloison qui les séparait. N’importe qui aurait demandé des explications, mais pas Blake. Ils partageaient le même étage, la femme et l’enfant dormant au-dessus, et il avait assisté à des nuits plus mouvementées que celle-ci. Chris était souvent pris dans ce genre de crise d’insomnie, et Blake était un soldat lui-aussi, alors il comprenait. Mais si ce geste ne réveilla aucun soupçon chez le militaire, le bruit qu’il entendait à l’extérieur lui fit froncer les sourcils.

« T’as entendu ça, Denver… ? »

Chris fronçait à son tour les sourcils et sans un mot, il se déplaçait jusqu’à la fenêtre pour décaler d’un doigt les rideaux qui l’empêchaient de voir dehors.

« Je crois que… »

Le sniper précisait son regard pour mieux distinguer la silhouette féminine qui passait par là, mais il écarquilla les yeux en apercevant derrière elle, une troupe de rôdeurs déchaînés.

« FAIS CHIER. BLAKE. TON ARME. »

Pas une seule minute à perdre, cette jeune femme était en danger – tu, étais en danger. Toi qu’il connaissait sans même le savoir, toi qu’il n’avait jamais osé retrouver quand il avait commis cet acte horrible. Que devait-on dire à un membre de la famille qu’on a détruit ? Alors il n'avait fait aucune recherche. Il n'avait pas même chercher à savoir son nom, même s'il se souvenait vaguement d'une Olga. Son visage lui était inconnu. Sa vie entière était mystère.

Une fois de sortie, Chris faisait signe à Blake de protéger vos arrières et il courait jusqu’à toi sans perdre de temps. Il attrapait ton bras, sans chercher à distinguer ton visage, sans chercher à en savoir plus sur cette femme qu’il venait tout juste de rencontrer, et il te traînait avec lui vers la maison.

« Cours. COURS. »



@Denver

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONTAGION :: Archives :: RPS Terminés/Abandonnés-
Sauter vers: