Contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte
Prédéfinis

Pseudonyme
Profil

Pseudonyme
Profil

Pseudonyme
Profil

Pseudonyme
Profil


Jameson Arkeley
Nomade
avatar
Jameson Arkeley
Age : 28
Métier : ex Informaticien/Terroriste
Messages : 35
Lun 14 Mai 2018 - 15:43
Jameson Arkeley
feat. Oswald Cobblepot

FICHE D'IDENTITÉ




11/04/1990


CLAN
Nomade

LIENS


STATUT
Célibataire

TRIVIA
Il s'est fait violer par sa mère dans son enfance
Son grand-frère, c'est son père
Malgré-tout, son Q.I semble élevé. Ses parents ont toujours refusés de lui faire effectuer un test
Il a une très bonne connaissance des systèmes informatiques
Son plat préféré est la choucroute
Il adore les oiseaux
Grand adorateur de H.P Lovecraft
Il est étonnamment doté d'une très bonne culture générale

TRAIT DE CARACTERE
Megalomane
Colérique
Rancunier 
Introverti
Consciencieux
Réaliste
Nonchalant
Indifférent
Egoïste
Susceptible
Méthodique
Individualiste
Paranoïaque


CARACTÈRE



Il va être difficile de donner une définition du caractère de Arkeley. Il est l’exemple parfait de ce que l’on peut nommer un ‘’Chaméléon social’’, il s’adapte de manière extrême à son environnement jusqu’à en changer de personnalité sur un délai plus ou moins court (quelques mois). La faute à quoi ? Croyez-le ou non mais ce sociopathe souffrait d'hypersensibilité ce qui en résultat donne une fragilité émotionnelle forte. Ajoutez à cela un physique peu avantageux, une famille de tordus, des amis hypocrites et de nombreuses déceptions amoureuses ainsi qu’une certaine intelligence rendant le bonhomme bougrement lucide sur le monde qui l’entoure et vous obtenez dans l’entrée de l’âge adulte un désaxé pour qui les principaux sentiments qui le maintiennent en vie sont la haine, la colère, la rancune et le dégoût. Méfiant et paranoïaque il n’en garde pas moins une certaine ‘’humanité’’ en dessous du monstre qu’il est devenu. Doté d’une certaine gentillesse il lui arrive de venir en aide aux personnes tellement affaiblies qu’elles ne représentent aucun danger pour lui ou même encore de livrer combat pour le bien d’autrui tant qu’il aura juger que la situation ne lui serait pas trop défavorable.
Oui car à la suite de l’infection Jameson s’est de nouveau adapter à ce nouveau monde. Comme un animal, une chose est plus importante que n’importe quel autre : la survie. S’il ne fait rien de préjudiciable lorsque le besoin ne s’en fait pas sentir il lui arrive cependant d’avoir recours au pillage voir même en cas de famine aux meurtres et cannibalisme d’humains passant sur sa route au mauvais moment. Si une comparaison pouvait être faite alors nous pourrions dire ‘’Golum’’. Il se montre peu ou pas, n’est pas profondément mauvais mais fait tout ce qu’il faut pour survivre même s’il doit commettre les pires atrocités et est obsédé par une seule et unique chose : sa vie.

Mais peut-être quelqu'un arrivera t-il à chasser la bête et à faire revenir l'humain ? Dans le cadre actuel, rien n'est moins sûr.


BIOGRAPHIE



Dans un coin perdu de la Californie, dans un vieux mobil home insalubre, une femme blonde crasseuse hurle à la mort tandis que son fils lui tient fermement la main. Les deux êtres sont laids, stupides et terriblement sales mais cela ne choque personne : tout le monde est comme ça dans ces zones oubliées de l’état américain où la bêtise propre à ce continent de dégénérés prend des proportions ridiculement clichées. Du sang coule dans l’entrejambe de la femme et quelques gouttes tombent sur le sol qui ne sera pas nettoyé et qui ne le sera jamais. Une petite tête sort des entrailles de la blonde dans un hurlement inhumain tandis que son fils se précipite sur le nouveau née, l’attrape par les épaules désormais visibles, et le tire vers le monde cruel qui serait le sien sans se soucier un instant d’éventuelle blessure que pouvait causer un tel acte. L’enfant est dehors, posé sur une table de métal froid et hurle. A-t-il faim ? Sait-il d’avance le calvaire que sera son existence ? Est-ce de la rage ? Personne ne s’en soucie dans ce trou de consanguins. Le fils de la nouvelle mère coupe le cordon ombilical avec les dents, récupère le bébé et serre contre lui son fils et frère tandis que l’hideuse mère prend un rail de coke pour faire passer la douleur, se relève et laisse doucement tomber son placenta dans une cuve : le repas de ce soir est servi.

 
Le bambin est nommé Jameson Arkeley, le fruit d’une union défendue entre un fils et sa propre mère. Son enfance n’a rien d’un conte de fée et il passe son temps à servir de punching ball vivant à son père dès qu’il avait un coup de trop dans le nez, c’est-à-dire beaucoup trop souvent. Malgré tout Jameson reste un enfant souriant aux yeux des autres d’ailleurs c’est avec les autres qu’il préfère être : grâce au système américain il peut se rendre à l’école. Une école remplis d’abrutis et de professeur tirant plus sur le prophète de secte que sur un personnel ayant réellement les qualités requises pour dispenser leurs savoirs à des enfants en pleine construction. Mais c’est la seule échappatoire du jeune Arkeley, il adore apprendre et acquérir des connaissances diverses et variées certains diront même que c’est un enfant brillant pour le plus grand bonheur de sa mère. Concernant sa vie après l’école Jameson passe la majorité du temps avec sa génitrice répondant au nom de Bethy. Cette dernière est une femme aimante et protectrice envers ses fils… Trop aimante… Maladivement aimante qui se mêle de l’intégralité de leurs vies privées. Rien ne passe au travers de ses filets et elle se débrouillait toujours pour que les quelques relations amicales voir amoureuses de Jameson virent court, elle s’occupait de leurs hygiènes et faisait toujours en sorte qu’ils regardent des pornos respectables et qu’ils se masturbent de la bonne façon… Une mère de ce genre-là. En ce qui concerne son père et frère Blake Arkeley, Jameson ne le voyait pas tant que ça. Il passait son temps à faire des magouilles par-ci et par-là à sniffer de la coke, à baiser des putes et à pendre aux lampadaires le premier trisomique ou non américain qui lui passe sous la main. Quand il le voyait c’était pour lui taper dessus et ramener des crasseux pour faire un ‘’bon vieux gang bang’’ des familles avec sa mère afin d’arrondir les fins de mois et pouvoir se payer les meilleures drogues de l’état de Californie. Les services sociaux ? La police dans tout ça ? Il n’y a que les naïfs pour penser que l’état dépenserait suffisamment d’argent pour rendre ces zones de non droits viables d’autant plus qu’il y avait L.A à même pas 50km, il y avait largement de meilleurs investissement à faire.
 
A son entrée au collège Jameson souffrait de nombreuses tares mentales en raison son cadre de vie. Il restait cependant un bon élève avec les meilleurs résultats de l’établissement et le meilleur comportement : il ne se battait ‘’que’’ deux fois par semaine et n’avait agressé sexuellement l’une de ses camarades qu’une seule fois en 4 ans ce qui était un véritable record de bonté ! Il n’allait d’ailleurs pas recommencer de sitôt car même si tout ce qu’il avait pu obtenir de là dites agression fut de toucher les gros nichons de Clara sa mère en entendit parler. Persuadée que par cette action son fils s’éloignait d’elle, elle garda Jameson enfermé 2 semaines dans sa chambre pour le préserver du monde extérieur et lui fit découvrir ses premiers plaisirs de la chair plusieurs fois en ce laps de temps… Une expérience qui traumatisa l’adolescent qui voyait désormais l’image de sa mère au-dessus de lui à chaque fois qu’une fille un peu trop entreprenante lui ravivait ses pulsions sexuelles. C’est dans ce climat de douleur et de crainte que Jameson obtint des résultats à la hauteur de son désir de fuir cette vie : major de sa promotion, l’état américain lui proposa une bourse suffisamment intéressante pour lui permettre de rejoindre un lycée prestigieux de Los Angeles. Après des adieux qui ne furent pas réciproque Jameson entra dans un cadre de vie beaucoup plus sain… Mais le mal était déjà ancré en lui comme un parasite. Un mal plus sombre encore que son père et sa mère car qu’y a-t-il de plus dangereux qu’un enfant ayant vécu les pires atrocités ? Un enfant intelligent ayant vécu les pires atrocités.
 
La différence de niveau entre l’éducation du ‘’trou du cul du monde’’ et l’éducation ‘’civilisée’’ de la cité des anges se fit vite ressentir chez Jameson : il était un bon élève sans pour autant être un génie et ne se démarquait pas particulièrement de la masse grouillante des autres adolescents en terme de résultat scolaire la faute à une très mauvaise base acquise en amont mais c’est surtout au niveau du comportement qu’il y avait un véritable problème… Nombreuses bagarres, non-respect de l’autorité, très mauvaise conscience des conventions sociales, plusieurs histoires d’agressions sexuelle et de violence envers ces quelques ex-copines dans des relations très courtes, comportement déviant et sadique (décapitation d’animaux, fascination morbide pour le sang, scarification, masochisme…) et surtout le plus grand des pêchés en Amérique : une forte tendance à l’anti-capitalisme. Malgré des résultats correct Jameson ne se verra pas validé de bourse par l’état pour continuer dans des études supérieures ce qui renforcera cette haine qui avait déjà dévorée une bonne partie de son humanité.
 
Jameson commença sa vie d’adulte en se débrouillant pour être prit dans une société de service informatique où ses compétences lui permirent d’être rapidement un bon élément et d’avoir un salaire déjà intéressant pour son jeune âge. Selon ses supérieurs il aurait même pu devenir un très bon cadre si sa ‘’construction sociale’’ était plus respectable… Car ce dernier baigné dans le mépris, la rancune et la solitude qu’il s’était lui-même construit. Il n’avait aucuns amis ni de relation amoureuse après son entrée dans le monde du travail. Etait-il rejeté par ses collègues ? Non. C’est lui qui rejetait tout le monde en s’isolant de lui-même. Il auto-renforça sa propre haine et on ne tardait pas, évidemment, à lui diagnostiquer un puissant complexe de supériorité et une puissante paranoïa.
 
C’est au terme de plusieurs années de profonde solitude qu'il n'était plus que l'ombre de ce qu'il fut. Un animal sauvage que seules les règles de la société maintenaient en cage. Sa colère se muait en véritable désir de chaos, il désirait voir le monde brûler. Rien ne le fascinait plus que ça : voir les gens courir, supplier pour leurs vies tandis qu’il se masturberait de satisfaction devant cette scène délectable. Afin de subvenir à ses pulsions il entra en relation avec une organisation terroriste très à la mode en ce 21ème siècle… Le djihad. Si ses idéologies, totalement absentes, étaient en totale contradiction avec les vœux du groupe ces derniers lui offrirent tout de même une place de gradé et de nombreux entrainements et armes : des tarés prêt à mourir pour dispenser la mort ça ne courait pas les rues. Ainsi grâce au Djihad Jameson passa son permis voiture, permis avion, permis bateau, entrainement militaire aux armes, entrainement psychologique et autres choses utile pour causer l’attentat parfait.
 
Mais c’est juste avant de passer à l’acte que la police débarqua chez lui. Une cinquantaine d’armes, des kilos d’explosif et d’autres substances dangereuses furent retrouvées à son domicile et il fut immédiatement arrêté. Il ne nia même pas son implication ne souhaitant que la fin de l’interminable procédure judiciaire dont il faisait l’objet mais c’est justement au terme de ce qui devait normalement être sa dernière comparution devant le tribunal que tout commença…
Des femmes et des hommes… Enfin si on pouvait les qualifier ainsi car Jameson avait clairement remarqué que l’un d’eux se déplaçait sans problème avec les tripes à l’air, déboulèrent dans la salle et commencèrent à bouloter les premiers êtres vivants qu’ils croisaient. Jameson n’en croyait pas ces yeux… C’était une véritable invasion zombie comme dans les films qu’il affectionnait tant… C’était… Magnifique. C’est avec l’aide de la policière qui l’avait à sa charge qu’il put quitter la salle de procès sain et sauf, cette dernière, une magnifique blonde aux yeux bleus était totalement paniquée et ne pensait plus de manière sereine… Elle avait taffé le dossier de Jameson. Elle savait de quoi il était capable et même en dehors du palais de justice c’était le chaos : tout le monde bouffait tout le monde. Sachant qu’elle ne serait pas à la hauteur elle le libéra de ses menottes en marmonnant des choses incompréhensibles comme quoi ‘’elle savait que cela allait arriver’’, qu’il y ‘’avait eu des signes énonciateurs’’ des ‘’petites affaires de cannibalisme’’… Jameson se fichait des détails et profita de ce moment d’hystérie de la belle femme pour voler son arme de service et lui tirer une balle dans la tête avant de rentrer chez lui.
 

En refermant la porte derrière lui un sourire malsain lui fendit le visage. Il était heureux. Monstrueusement heureux. Il récupéra une arme de poing et fit le tour du voisinage de son établissement : il tira une balle dans la tête de chacun de ses voisins qui n’avaient pas encore quitter la ville, pilla leurs vivres et découpa leur chair pour la stocker dans les congélateurs tant qu’il y avait encore de l’électricité. Les produits frais et donc la viande humaine serait les premiers produits qu’il consommerait et après avoir souillé le cadavre de sa magnifique voisine de palier ‘’pour se remettre les idées en place’’ il monta sur le toit de l’immeuble et observait L.A. La ville brulait. Il n’entendait que des cris, des coups de feu, des klaxons et autres sons rappelant que la fin du monde était en train de se produire. Il contemplait la beauté macabre de ce spectacle. Il avait attendu ça toute sa vie… Un nouveau monde avec le chaos comme base. Un monde de ténèbres et de folie. Son monde.


DERRIÈRE L’ÉCRAN ?



Pseudo : Pacou
Âge : 23
Je souhaite un parrain : Avec sauce tartare. Bref, je ferais sans mais si un brave se dévoue pour palper mon personnage... Enfin... Palper, n'y voyez rien d'obscènes !
Discord : Oui
Je m'engage à suivre le règlement : Non (Oui)
Vos disponibilités : Jour par semaine? Très variables. Disons 1 RP toutes les 48h en moyenne avec des périodes d'absences de temps en temps.
Comment as-tu connu le RPG? : J'avais créer mon propre forum RP sans rien y connaitre... C'est devenu le premier forum RP pokémon en France pendant 1 an. Après il a coulé et j'suis rester dans l'milieu
Ceci est le double compte de NOBODY

 Kanae de Never-Utopia
Jameson Arkeley
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 14 Mai 2018 - 15:48


Bienvenu; alors tu nous viens tout droit du bourg-palette?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Jameson Arkeley
Nomade
avatar
Jameson Arkeley
Age : 28
Métier : ex Informaticien/Terroriste
Messages : 35
Lun 14 Mai 2018 - 16:24
Merci à toi. Je viens de finir le caractère du personnage si jamais il y a à redire !
Pas tout à fait, j'avais créer un nouvel univers, nouveau monde avec des enjeux beaucoup plus ''mature'' : Mort omniprésente, guerres idéologiques violentes, nature impitoyable, génocides... Bref un monde pokémon où, pour une fois, personne n'aurait voulu vivre Wink !
Jameson Arkeley
Revenir en haut Aller en bas
Bucky Barnes
Nomade
avatar
Bucky Barnes
Age : 33
Métier : Militaire
Messages : 51
Lun 14 Mai 2018 - 17:10
Bienvenue :)
Bucky Barnes
Revenir en haut Aller en bas
Mia Wallace
Noctis
avatar
Mia Wallace
Age : 26
Métier : Trafiquante
Messages : 24
Badges :
Lun 14 Mai 2018 - 17:44
Bienvenu parmi nous Sacha du Bourg Palette, bien ou bien la ligue Pokémon ?
Mia Wallace
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 14 Mai 2018 - 17:48
Bienvenue.
J'adore le caractère du personnage.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Rae Lucas
Lignum
avatar
Rae Lucas
Crédits : Chup'
Age : 26
Métier : Infirmière
Messages : 120
Badges :
Lun 14 Mai 2018 - 18:56
Tout est meilleur avec de la sauce tartare.

Bienvenus sur Contagion !


what is about surviving ?

Lorael Paris I love you:
 

Vous m'avez si bien cernée I love you:
 
Rae Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Jameson Arkeley
Nomade
avatar
Jameson Arkeley
Age : 28
Métier : ex Informaticien/Terroriste
Messages : 35
Lun 14 Mai 2018 - 21:55
Up. J'ai fini ._.
Jameson Arkeley
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 15 Mai 2018 - 7:01
Dégueulasse à souhait cette fiche !
Bienvenue dans le chaos !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Dr Hasting
Administrateur
avatar
Dr Hasting
Messages : 168
Mar 15 Mai 2018 - 15:13

Bienvenu Jameson Arkeley !

Félicitations, te voici survivant de l'apocalypse, tu peux donc dès maintenant te lancer dans l’exploration de ce monde en perdition. Pour bien débuter ton aventure tu peux d’ores et déjà demander ou proposer des jeux ici.

En panne de code ? Nous avons mis juste , quelques codes qui pourront t’aider dans la rédaction de tes rps. Pense tout de même à bien laisser les crédits présents sur chacun des codes pour respecter le travail des autres.

Nous disposons d’une conversation de groupe sur la plateforme Discord, si tu as accepté de nous y rejoindre, voici le lien qui te permettra de venir discuter avec d’autres survivants de ce monde !


Maintenant que tu es inscrit, tu dois remplir le formulaire que tu trouveras ici !
(Que vous souhaitiez être parrain ou non, vous êtes dans l'obligation de le préciser, mais pensez au fait que si vous avez apprécié avoir des parrains, d'autres après vous, apprécieront.)

Si tu rencontres le moindre problème au cours de ton aventure, n’oublie pas que le Staff est à ta disposition pour t’aider. N’hésite donc pas à nous contacter !


L’équipe de Contagion,
te souhaite à présent bon jeu et bonne chance.

Codage par Libella sur Graphiorum
Dr Hasting
http://contagion.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Insanity Break 0x06
» Be careful, insanity is watching you. CLOSE
» Insanity World ζ [PV Louis]
» Caleb Lestrange ¤ Stay sane inside insanity {FINI}
» Event: The insanity

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONTAGION :: Zone membres :: Fiches Validées-
Sauter vers: