AccueilMembresPublicationsCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion


annonce : nous manquons d'obsidiens et recherchons activement meredith, la chef de clan des lignums (à voir en prédefinis) !

Chapitre I
5 years later
T e a s e r
Obsidia Corporation est un laboratoire scientifique qui travaille anonymement et en toute discrétion sur la modification du génome humain. Néanmoins, aux yeux du monde, OC est un laboratoire de recherches dans le génie génétique qui prétend pouvoir trouver un remède à toutes les maladies. Lorsqu'un médecin prend en charge un patient dans un hôpital en Ohio, il découvre curieusement un virus encore inconnu à ce jour. Mais très rapidement, alors que le monde est en train de changer, le Dr Hasting fait une découverte surprenante sur l'origine du virus, ainsi que sur le laboratoire OC...
Partenaires

S t a f f
P r é d é f i n i s
C.A
Nom
Fiche
J.K
Lig
Fiche
M.S
Noc
Fiche
E.W
OC
Fiche
M.R
Lig
Fiche
C.T
Lig
Fiche

Stupid girl

 :: Game On :: The Outside :: Routes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Olga Fisher
Nomade
avatar
Age : 23
Messages : 27
Humeur : Humeur vengeresse
Sam 12 Mai 2018 - 6:49
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Lowry
Noctis
avatar
Messages : 9
Double(s) compte(s) : LORIAS CARDEN
Mar 15 Mai 2018 - 22:15



Stupid Girl
« Here I am and there is my body dancing on glass. » - Sarah Kane
J'aurais pu le tuer. J'aurais pu tuer ce lapin aisément. Ma flèche était prête à partir. Mais j'étais seule, et je ne tuais pas pour me nourrir. Ou seulement dans les cas extrêmes. Si ce petit lapin avait été ma seule source de nourriture, je l'aurais tué. J'abaissai mon arc. J'avais déjà récolté des baies et déterré des carottes dans un vieux potager à moitié pourri par l'abandon. Je les avais fourrées dans mon sac avec les quelques conserves trouvées dans la vieille baraque à laquelle était relié le potager. J'avais décidé de faire un feu un peu plus tard, un peu avant la tombée de la nuit. Pour l'instant, je continuais mon chemin. Je faisais rarement route seule, on détestait que je fasse ça, sortir du camp seul revenait à se mettre en danger soi-même ainsi que le camp tout entier. Mais j'étais une grande fille. Je pouvais me débrouiller toute seule.

La route était calme. J e marchais en son bord, à une centaine de mètres. Je la surveillais, à l'affût de tout. Du moindre véhicule. De la moindre brindille qui craquait ailleurs que sous mes pieds. De la moindre ombre entre les arbres. Du moindre grognement. De la moindre odeur de brûlé à laquelle j'étais habituée. Rien. En deux heures. Rien. A part ce lapin que je venais de laisser fuir. Mes pas se faisaient de moins en moins discrets alors qu'aucun danger ne se laissait percevoir, et je n'aimais pas ça. Je préférais rester sur mes gardes en permanence. Je redressai ma capuche. Ma tenue n'était pas discrète, beaucop me l'avaient fait remarquer, mais je la voyais comme un leurre. J'attirais le danger pour que jamais il ne puisse se cacher. Trop facilement repérable... proie facile... nul besoin d'un plan. Ainsi, je m'en sortais mieux que le premier type camouflé dans sa petite tenue de militaire tâchetée de vert et de marron. Si quelqu'un m'observait de loin, il se demanderait quelle était cette silhouette rouge qui se baladait ainsi seule en forêt.

Je ne tardai pas à quitter les bois. Un bruit m'avait interpellée. Plus je m'approchais, plus je voyais la fumée noire apparaître entre les arbres. Elle s'élevait déjà haut dans le ciel. Un véhicule accidenté. Aucun autre à l'horizon. Je m'approchais prudemment, mes doigts souples sur l'arc et sa flèche encochée. L'accident devait encore être récent, sinon la voiture aurait déjà explosée, ce qu'elle s'apprêtait sûrement à faire au vu de son allure morbide. Il me sembla apercevoir une silhouette mouvante à l'avant de la voiture et, après avoir vérifié une nouvelle fois les alentours, je m'approchai encore un peu, avec la plus grande précaution. Je m'attendais à un cadavre, mais non, celui-ci était bien vivant. Celle-ci. Les miens la laisseraient sûrement mourir, mais je sentais qu'il fallait que je la sauve. Une intuition. Dans le pire des cas, si elle essayait de me la faire à l'envers, je la pousserais au bûcher et elle mourrait exactement comme elle aurait dû si je l'avais laissée dans la voiture. En plus lent.
Je posai mon arc, son carquois au sol et ouvris la portière de la voiture couchée sur le dos. Doucement. Très doucement. La porte était rouillée mais je parvins à l'ouvrir. Sans toucher aucun élément de la voiture du reste de mon corps, je glissai mon buste à l'intérieur et intimai à la jeune femme blessée de ne pas bouger. Si elle bougeait, on crevait de toute façon. Je parvins à atteindre au bout de longues secondes le bouton rouge qui allait libérer la ceinture. La voiture aurait déjà explosé si elle était déjà enflammée. Pour l'instant, elle chauffait encore. J'avais encore un petit moment. Très court. On pouvait quand même considérer que la voiture était sur le point d'exploser, mais je me concentrais sur le laps de temps que j'avais pour libérer la fille sans nous tuer toutes les deux. En un clic, la ceinture se libéra et je la guidai dans sa libération du corps qu'elle avait peiné à retenir.
Je me reculai pour extirper mon buste de la voiture tout aussi lentement, tendant ma main à côté de celle, affaiblie, de la jeune femme. Mon aide était proposée. A elle de la saisir à temps et de mettre du sien dans son sauvetage.
Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONTAGION :: Game On :: The Outside :: Routes-
Sauter vers: