AccueilMembresPublicationsCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion


annonce : nous manquons d'obsidiens et recherchons activement meredith, la chef de clan des lignums (à voir en prédefinis) !

Chapitre I
5 years later
T e a s e r
Obsidia Corporation est un laboratoire scientifique qui travaille anonymement et en toute discrétion sur la modification du génome humain. Néanmoins, aux yeux du monde, OC est un laboratoire de recherches dans le génie génétique qui prétend pouvoir trouver un remède à toutes les maladies. Lorsqu'un médecin prend en charge un patient dans un hôpital en Ohio, il découvre curieusement un virus encore inconnu à ce jour. Mais très rapidement, alors que le monde est en train de changer, le Dr Hasting fait une découverte surprenante sur l'origine du virus, ainsi que sur le laboratoire OC...
Partenaires

S t a f f
P r é d é f i n i s
C.A
Nom
Fiche
J.K
Lig
Fiche
M.S
Noc
Fiche
E.W
OC
Fiche
M.R
Lig
Fiche
C.T
Lig
Fiche

Mia Wallace
Noctis
avatar
Age : 25
Métier : Trafiquante
Messages : 28
Double(s) compte(s) : Alejandro De Fonollosa
Badges :
Ven 11 Mai 2018 - 18:49
Hit the road


Localisation ; Sur les routes, quelque part en Virginie.

Mia Wallace passait le plus clair de son temps en dehors de la base de son clan, à savoir ; les Noctis. Son statut de trafiquant lui proférait le petit avantage de pouvoir se promener seule en dehors des murs de la « forteresse » du clan, un avantage dont la jeune femme savait profiter, elle qui appréciait plus que tout sa liberté. Ce matin, la brune était partit très tôt, espérant ainsi profiter du calme de l’aurore pour se faufiler discrètement sur les routes de la Virginie installée sur l’une des motos dont les Noctis disposait. Elle ne fit que deux petites heures de route avant de devoir s’arrêter, grossière erreur de sa part d’avoir cru que les zombies la laisseraient tranquille ce matin.

Devant elle se dressait une horde de zombie, lente mais lui bloquant en totalité l’accès à la route et quand Mia voulu faire demi-tour pour rebrousser chemin et emprunter une route voisine, sa moto en décida autrement. Cette dernière refusait de démarrer malgré les nombreuses tentatives de la jeune Noctis et elle se mit même à pester contre leur garagiste attitrée.

« Putain de moto de merde et putain de Jessica Talmer ! » S’exclamait-elle tout en lançant un coup de pied dans la moto.

Malgré cet excès de colère Mia releva son regard en direction de la horde de zombies qui se rapprochaient à présent d’elle, elle soupirait alors lourdement avant d’attraper son à dos placé à l’arrière de la moto et elle en plaçait les lanières sur ses épaules avant de se mettre en marche. N’ayant d’autre choix que d’abandonner son véhicule, la petite brune décida de s’engouffrer dans les bois présents autour de cette route, espérant ainsi échapper à la vue de la horde de zombies qui s’avançait rapidement dans sa direction. Mia pressait le pas et dégageait les quelques branches qui lui bloquait le passage pour s’enfoncer davantage dans les bois.

Mais alors qu’elle se pensait sortit d’affaire en regardant derrière elle et en voyant que la horde ne semblait pas l’avoir suivi dans les bois, Mia heurta quelque chose. Et lorsque son regard se tourna en direction de cette chose qu’elle venait de heurter dans sa marche rapide, elle se retrouvait face à face avec un zombie. Le cœur de la brune manquait quelques battements et avant même qu’elle ne puisse décrocher le revolver attaché autour de sa cuisse, le zombie se jetait sur la jeune femme ne lui laissant que pour seule option ses mains. Mia tentait donc tant bien que mal de se débattre afin d’éviter les morsures de cette créature mais elle devait bien admettre que sa force était plus considérable que la sienne et elle ne tiendrait sans doute pas longtemps dans cette posture.

« Espèce de connard ! » Pestait-elle alors à haute voix les dents serrées dans sa mâchoire.


Stillnotginger
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 11 Mai 2018 - 21:10



This world will never be what I expected and if I don't belong. Who would have guessed it ? I will not leave alone. The world we knew won't come back. The time we've lost, can't get it back. The life we had, won't be ours again. It's never too late.

Je ne suis pas faite pour ce monde. Mais au final, je crois que personne n'y a été vraiment préparé. Qui pouvait savoir que cette Terre deviendrait un enfer ? Que les morts se relèveraient ? Que les Hommes deviendraient ce qu'ils ont toujours cherchés à cacher ? L'humanité n'existe plus. J'ai essayé d'y croire. Pour elle. Pour June. Mais en chaque être humain, je ne vois que des bêtes. Non. Pas des bêtes. Des monstres. Pourquoi sauver une vie serait honorable aujourd'hui ? Après ce que nous avons tous vécus ? Après tout ce que l'on a perdu ? Sans elle, je ne suis qu'un être guidé par son instinct de survie. Je suis devenu comme ceux qui m'ont fais du mal. Je suis devenu un monstre. Ils sont bien loin les soucis du monde d'avant ... Les soucis du quotidien. Comment se coiffer. Comment s'habiller. Quel parfum mettre.

C'est le cheveux hirsutes que je regarde mon reflet dans l'eau. Est-ce que je survis parce que j'ai toujours eu la force de me battre ? Ou est-ce parce que dans cette âme consumée par la haine, il reste une pointe d'humanité ? J'en sais rien. Ca me bouffe. Ne pas savoir pour quoi on se lève chaque matins est une frustration extrême. Est-ce que je crois qu'un jour, nous serons sauvés ? Non. Je n'y crois plus. Nous sommes devenus des pourritures. Comment est-ce que l'on pourrait recréer une société après tout ça ? Après les vols, les meurtres, les viols ? Après cette liberté et ce chaos, je pense qu'on ne sera plus capable de rien. Ni de bonté. Ni de jugement.

Je me redresse, prend mon sac en bandoulière contenant principalement : Un carnet abîmé, un stylo, une pierre à feu, une gourde filtrante, un couteau de chasse, une corde, une boussole et une carte. Il y avait également une petite lampe frontale dénuée de sa bande ainsi que quelques rations de viande séchée. Je prends également ma lance. Une lance qui ressemble à un trident. Je l'ai trouvé dans un musée. Exposée avec d'autres armes. Un son me fait sortir de mes pensées, un son lointain de moteur. Je ne suis pas très loin de la route. S'enfoncer dans la forêt serait une perspective plus réjouissante pour moi. « Espèce de connard ! » La voix d'une femme. Plus proche. Elle semble être en danger. Sérieusement, qu'est-ce que j'en ai à foutre ? Qu'elle se démerde. Je souhaite avancer mais mes jambes refusent de bouger. Visiblement, il me reste encore une humanité. Je soupire puis pivote sur moi même pour me mettre à courir furtivement vers la source des cris. Des rôdeurs sont présents. Leurs dents claquent. Leurs grognements qui m'effrayaient autrefois n'est plus qu'un son que j'ai l'habitude d'entendre. Je pose mon sac sur une branche puis saisit fermement le manche de ma lance.

Je frappe. Avec mes pieds. Avec la pointe de mon arme. J'évite les dents. J'évite les ongles. C'est devenu une habitude. Lorsque j'arrive enfin vers la femme, la lance transperce la tête du rôdeur qui la maintenait au sol. Puis je le pousse du pied sur le côté afin de tendre ma main à l'inconnue. Je sais me battre, d'accord, mais honnêtement, j'ai pas envie de me taper toute une horde. Déjà par flemme. Mais aussi parce que j'étais loin d'être immortelle. « D'autres arrivent de la route, relèves-toi. » Avais-je annoncé d'une voix neutre et essoufflée.

(c) SIAL


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONTAGION :: Archives :: RPS Terminés/Abandonnés-
Sauter vers: