AccueilMembresPublicationsCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion


annonce : nous manquons d'obsidiens et recherchons activement meredith, la chef de clan des lignums (à voir en prédefinis) !

Chapitre I
5 years later
T e a s e r
Obsidia Corporation est un laboratoire scientifique qui travaille anonymement et en toute discrétion sur la modification du génome humain. Néanmoins, aux yeux du monde, OC est un laboratoire de recherches dans le génie génétique qui prétend pouvoir trouver un remède à toutes les maladies. Lorsqu'un médecin prend en charge un patient dans un hôpital en Ohio, il découvre curieusement un virus encore inconnu à ce jour. Mais très rapidement, alors que le monde est en train de changer, le Dr Hasting fait une découverte surprenante sur l'origine du virus, ainsi que sur le laboratoire OC...
Partenaires

S t a f f
P r é d é f i n i s
C.A
Nom
Fiche
J.K
Lig
Fiche
M.S
Noc
Fiche
E.W
OC
Fiche
M.R
Lig
Fiche
C.T
Lig
Fiche

La soif - Alana

 :: Game On :: The Outside :: Routes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Age : 27
Métier : Bob le Bricoleur
Messages : 47
Badges :

Lun 7 Mai 2018 - 15:38
 

Faut qu'elle soit fraîche !

L'air que j'humais n'avait rien de pur, c'était plutôt genre mélange chimique et toussant qui monte au nez, le type qui va s'installer au fond de tes poumons et te faire comprendre que même toi, t'es pas bio. Faut dire, les questions écologiques et vegans étaient plus trop d'actualités ces derniers temps. Dommage, j'aurais bien aimé qu'on explique aux grogneurs que la viande, c'est pas super sain et tout. Mais bon, je devais me contenter de renifler le sol. Au moins, le bitume était chaud, si seulement il était un peu plus mou il ferait un très bon lit, ou peut-être était-il là comme salon de bronzage ? 'Pas sûr que l'orange soit une couleur qui m'aille au teint. Je préférais éviter de ressembler à une agrume, mais j'avais plus de force, et le sol apportait une certaine forme de confort. J'avais du être une carpette dans une autre vie. Enfin.

Comment j'avais fini par faire des bisous à cet amas chaud et graineux ? La soif l'ami, la pire ennemie de l'humain, ou de ce qui en restait. Le seul liquide que j'avais vu depuis des heures c'était celui qui coulait de mon front pour s'évaporer dès le sol touché. J'avais l'impression d'être un bout de gras qu'on fait transpirer dans le fond de la poêle, histoire de donner du goût. C'était peut-être une maigre consolation : être le meilleur plat que les grogneurs est bouffé depuis quelques jours. Un Felix mijoté au point. Super, mais du coup j'étais pas hyper bio, plutôt fast food alors. 'Bonjour, je voudrais un Mc Felix s'il vous plaît.' Quelle horreur. Même dans la mort, aucun style.

Alors, tout ce que je pouvais c'était me morfondre sur place, la bouche pâteuse. Il faisait chaud, trop chaud pour bouger. Je me disais, peut-être qu'à la nuit tombée je retrouverais la force de bouger ? Ou peut-être que j'allais mourir sur place, déshydraté ou d'insolation. Je savais même pas où j'étais de toute façon, je risquais pas d'être une grande perte pour qui que ce soit.
C'est là que j'ai entendu un bruit, genre quelqu'un qui marche pas trop loin. Quelqu'un qui allait m'ignorer sûrement, mais fallait que je tente le coup, alors j'ai levé le bras vers le ciel, la bouille toujours contre le sol, en articulant deux trois trucs.

"Hey... Faut qu'elle soit fraîche !"

Ouais, j'aurais peut-être du préciser de quoi je parlais.
Codage par Libella
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 24
Messages : 8
Mar 8 Mai 2018 - 23:12
Hunt or be hunted.Felix et Alana La chaleur était écrasante. C'était une journée ensoleillée et Alana aurait pu s'en réjouir s'il lui restait un peu plus d'un fond de bouteille d'eau sale, mais ce n'était pas le cas. Elle s'était par ailleurs arrêtée de compter le nombre de jours durant lesquels elle n'avait pas mangé. Son dernier repas se résumait à un écureuil mort, rien d'absolument goûteux et jouissif mais au moins elle avait trouvé un cadavre, aussi petit soit-il, à se mettre sous la dent. Cela dit, elle avait quand même un peu plus d'ambition que ça la demoiselle. Cela faisait des heures que son estomac s'amusait à grognasser et au point où elle en était, elle n'entendait plus que ça. Sa faim était sa seule préoccupation actuelle. Heureusement pour elle, son père lui avait appris l'art de la chasse. Elle avait gardé sa vieille arbalète et s'en était armée pour arpenter les environs. Les armes à feu étaient à proscrire, sauf en cas d'extrême nécessité. Elle apprenait vite, la petite. Et bien sûr, en plus d'éviter de gaspiller quelconque munition, elle préférait ne pas attirer toute une horde de morts vivants à ses fesses. Pour sa survie, cela était préférable. Son état de faiblesse dû au manque de nourriture était en plus un désavantage à l'heure actuelle et il était préférable qu'elle reste prudente.

La route qu'elle sillonnait depuis quelques longues minutes se révélait être étrangement calme. Elle n'avait croisé que deux ou trois rôdeurs depuis son petit périple et s'en était sortie comme une reine. Dans l'art de la survie, Alana commençait à gagner du niveau. Elle aimait à croire qu'elle s'en sortait seule, cela était sans doute plus motivant pour elle que d'admettre le fait qu'elle ai -parfois- besoin d'aide. Mais jusqu'ici, elle s'était toujours débrouillée. La jeune femme se méfiait en même temps presque plus des survivants que des morts, pour ainsi dire. L'apocalypse, comme elle se plaisait à l'appeler puisqu'aucun autre mot ne lui venait en tête pour définir ce qui s'était passé, avait fait ressortir le pire chez les Hommes. Mais elle restait gentille, Alana. Malgré toutes les merdes qui lui étaient tombées dessus, elle restait « cool ». Ce qui rendait bien souvent les choses plus compliquées qu'elles n'y paraissaient.

Un énième grognement d'estomac peu gracieux vint la tirer de ses pensées. Si seulement il n'y avait eut que ça. Une silhouette masculine au sol, à seulement quelques mètres, lui fit froncer les sourcils. Ce fut presque pour elle un automatisme que de passer sa main derrière son épaule pour se saisir du manche de son katana, prête à user de son arme favorite pour se défendre. Mais l'autre survivant, visiblement prêt à lécher le sol pour elle ne savait trop quelle raison, ne semblait pas bien dangereux vu ainsi. Et, elle baissa la garde. Erreur, peut-être. Mais, là était toute la subtilité : elle était gentille, Alana. Trop parfois malgré son ton distant et son âme solitaire.  

« Je peux t'aider ? Tu n'as pas l'air très... Enfin. En bon état. »

Bon, ces quelques mots n'étaient pas pour le vexer. Mais il était au sol, comme une loque agonisante au soleil et elle ne savait absolument pas de quoi il parlait. Toutefois, il n'avait pas l'air foncièrement dangereux. Alana était altruiste. Elle préférait mille fois l'entre-aide à la haine, son côté humain ressortait toujours même si elle était suffisamment douée pour se montrer impulsive et impitoyable. Il ne fallait pas la sous-estimer, elle savait se défendre, tant contre les rôdeurs que contre les humains. Un katana, une arbalète et du répondant. Ses trois armes favorites...
© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONTAGION :: Game On :: The Outside :: Routes-
Sauter vers: