AccueilMembresPublicationsCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion


annonce : nous manquons d'obsidiens et recherchons activement meredith, la chef de clan des lignums (à voir en prédefinis) !

Chapitre I
5 years later
T e a s e r
Obsidia Corporation est un laboratoire scientifique qui travaille anonymement et en toute discrétion sur la modification du génome humain. Néanmoins, aux yeux du monde, OC est un laboratoire de recherches dans le génie génétique qui prétend pouvoir trouver un remède à toutes les maladies. Lorsqu'un médecin prend en charge un patient dans un hôpital en Ohio, il découvre curieusement un virus encore inconnu à ce jour. Mais très rapidement, alors que le monde est en train de changer, le Dr Hasting fait une découverte surprenante sur l'origine du virus, ainsi que sur le laboratoire OC...
Partenaires

S t a f f
P r é d é f i n i s
C.A
Nom
Fiche
J.K
Lig
Fiche
M.S
Noc
Fiche
E.W
OC
Fiche
M.R
Lig
Fiche
C.T
Lig
Fiche

Fire meet gasoline

 :: What about us ? :: Membres :: Fiches Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 3
Double(s) compte(s) : CHRIS DENVER, ELECTRA NIETZSTRA
Jeu 26 Avr 2018 - 16:09
Lukas Lowry
feat. bill skarsgård

FICHE D'IDENTITÉ




DATE DE NAISSANCE

Un peu avant la soeurette, l'histoire de quelques secondes.

MÉTIER
PRE APO : Héritier
POST APO : Trafiquant

CLAN
Noctis

LIENS
Aidan Lowry [Soeur jumelle]

STATUT
Des volontaires?


CARACTÈRE



I hear something out there calling my name; no matter where I turn, it all looks the same. I never sleep at night, I just stay up and wait. I know the man I am is not who I should be, the devil takes my hand, says child come with me. My body shivers and aches, I can't break free. Why do the things I hate come so naturally?

I need you now, more than ever before.


BIOGRAPHIE




LES HÉRITIERS LOWRY EN DEUIL.


Nous étions deux semaines après le tragique évènement qui enflamma la presse, les Lowry étaient sur toutes les lèvres, parfois même au premier sens du terme. Personne ne restait insensible face à cette histoire, rares étaient les silences pour ceux qui avaient lu dans leur journal cette sombre affaire. Les enfants avaient été séparés, l’un chez l’oncle, l’autre chez la tante ; de cette affaire, aujourd’hui, nous parlerons principalement de Lukas.

13h45.
Elle est en retard.

Lukas regarde sa montre, qu’il maintient inclinée vers lui dans sa direction, à l’aide de son indexe. Il n’avait pas pour habitude de patienter trop longtemps face à l’arrivée de Mrs. Falcon, sa psychologue.

« Je suis désolée, Lukas, entres  - je t’en prie. » lui incombait-elle.

Alors il s’exécutait, sans broncher, et l’excusait d’un hochement de tête. Quand il entrait dans le cabinet, il zyeutait autour de lui la pièce qu’il connaissait pourtant bien, puis venait s’installer sur la chaise en face de la professionnelle. Une fois confortablement installée, le visage de la blonde s’illuminait pour saluer le jeune homme en tendant une main vers lui.

« Bonjour, j’espère que tu vas bien.
- Ouais. » lâchait-il sans conviction en prenant la main de la jeune femme.

Elle lui souriait et lui annonçait donc qu’ils allaient pouvoir commencer. Après quelques tests inutiles, à base d’images et autres idioties, elle s’installait au fond de son siège d’un air septique. Qu’avait-elle bien pu remarquer qui l’empêchait de continuer ses expérimentations ?

« Que ressentez-vous, dans ce deuil, Lukas ? De la peine, du vide, de la colère – même, peut-être ?
- Je sais pas trop, avouait-il en haussant les épaules : Pas grand-chose.
- Comment le vit Aidan ?
- Elle pète le feu. »

Le sourire idiot et sans joie qui accompagnait sa phrase devait sans doute la perturber, mais elle ne fit aucune remarque, et répondait par un sourire pincé qui se voulait polit. Elle n’était pas là pour juger, il le savait bien, tout comme il savait que tout ce qu’il pouvait dire serait mis sur le compte du deuil. Il n’avait pas l’air coupable, et d’une certaine façon, il ne l’était pas. Mrs. Falcon notait d’ailleurs les mots « déni » et « rejet » sur son calepin, preuve qu’il n’avait aucun soucis à se faire.

« Parlez-moi un peu de votre enfance, Lukas. Pensez-vous qu’elle fût joyeuse ?
- Non. Mais ça, vous le savez déjà.
- Si je le sais ?
- Votre stylo. »

Elle regardait presque immédiatement son stylo et y découvrait l’inscription de l’entreprise Lowry ; dire qu’elle n’avait pas remarqué elle-même. Elle avait rencontré son père lors d’une réunion ouverte où ils distribuaient ce genre de crayons. Elle avait vu la bête, elle était du bon métier pour lire dans le regard davantage que dans le costume, alors elle devait bien connaître la réponse à cette question.

« Mais encore. Pouvez-vous m’en parlez un peu plus ?
- Mon père a été élevé à la dure.
- Il voulait faire de vous l’homme qu’il était ? »

Lukas répondait malgré lui par l’affirmative : en levant un sourcil et en roulant des yeux pour regarder sur le côté, déjà agacé par la conversation. Elle l’avait sentie, d’ailleurs.

« Vous vous entendez bien avec votre sœur ?
- Yep. »

Elle se rendait assez vite compte qu’elle était face à un mur. Elle devait changer de tactique, toucher la cible.

« Plus vous vous montrez coopératif, plus vous serez en droit de rejoindre votre sœur, vous le savez ça, Lukas ?
- Conneries, surenchérissait-il à peine avait-elle terminé sa question.
- Je vous demande pardon ? »

Elle était si pimpante et innocente, elle avait encore le rose aux joues, elle n’avait pas goûté à la saveur de ce monde et le monde en retour ne l’avait pas encore goûté. Elle était vierge. Vierge de souffrance, vierge de violence. Elle n’était pas comme Aidan. Elle n’avait pas la beauté d’une femme brisée. Elle était creuse et vide, faite de porcelaine et peinte à la main. Le purgatoire. C’est là qu’ils avaient été envoyés, on les avait nettoyé par les flammes. Aidan leur avait offert la chance d’être pardonné, d’être lavés de leur péché. C’est tout. Elle n’avait rien fait de mal, ils le méritaient. Mais que pouvait-elle en savoir, cette jolie blonde à l’allure d’une poupée ? Est-ce que dans les bouquins présents de la bibliothèque derrière elle, elle avait lu la vie ? N’avait-elle au moins que la théorie ? Je devais lui faire comprendre. Et pour lui faire comprendre, je devais la briser.

«  Lukas ? 
- Oui ?
- [color:56a3=#874343w]Je suis là pour vous.
- J’aime pas cet endroit. On parlera, mais pas ici.
- Ce n’est pas le protocole.
- J’emmerde le protocole. »

Il prenait sa veste et la jetait sur son épaule, sa main glissant dans la poche de son pantalon alors qu’il se dirigeait vers la sortie. Elle avait hésité. Longuement. Mais la curiosité avait pris le pas. C’est comme ça que pendant un mois, Lukas avait réussi à s’envoyer en l’air avec sa psychologue et à ainsi s’épargner de longues discussions chiantes et formelles. Pour brouiller les traces et simuler ces séances, elle gribouillait quelques fausses notes sur son carnet et elle fournissait régulièrement de faux rapports aux institutions compétentes qui devaient gérer du cas des enfants Lowry. Il était si facile de manipuler la douceur, l’innocence, c’était comme peindre sur un tableau blanc.

Plus tard, elle s’était attaché, lui pas. Après l’usure, il en avait même eu marre d’elle. Elle avait donné les notes qui l’arrangeait, il l’avait eu le droit de revoir sa sœur, c’est tout ce qui lui fallait. C’est là qu’elle avait eu sa première fissure et que d’autres naquirent. À la manière de toutes les femmes qu’il avait connues et touchées, elle était à son tour brisé, doucement, progressivement. Il aurait pu tenter de lui montrer la voie plus longtemps, mais une autre s’offrait à eux : la fin du monde.
Déjà quelques mois où Lukas avait la chance de profiter de son héritage au côté de son oncle, tout en voyant sa sœur le plus souvent possible, bien que les échanges étaient limités (échanges qu’ils avaient eu le droit d’avoir grâce à Valentine Falcon). Mais les choses allaient très vite changer, l’apocalypse arrivait à grands pas et la justice s’adaptait. On ne se souciait plus des limites restrictives ou de toutes les conneries qu’avait pu inventer le gouvernement, et Lukas pouvait être enfin auprès de sa sœur, pour de vrai, continuellement. Ils avaient pu survivre sans bien mal, elles et lui. La violence faisait partie de leur quotidien alors ils s’adaptaient très vite à ce nouveau mode de vie, rejoignant même à l’avenir le groupe le plus réputé de la Virginie, les Noctis. Même s’ils remplissent bien les critères d’un clan dans lequel il pourrait s’épanouir, Lukas ne perdait pas vraiment de temps dans la sociabilisation.


DERRIÈRE L’ÉCRAN ?



Pseudo : S.
Âge : 23 ans
Je souhaite un parrain : Non
Discord : J'y suis déjà
Je m'engage à suivre le règlement : Oui
Vos disponibilités : 1/ semaine, compte non prioritaire. Mes jeux sous Chris passeront avant.
Comment as-tu connu le RPG? : En suggestion youporn.
Ceci est le double compte de Chris Denver

 Kanae de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Dr Hasting
Admin
avatar
Messages : 160
Jeu 17 Mai 2018 - 13:54

Bienvenu Lukas Lowry

Félicitations, te voici survivant de l'apocalypse, tu peux donc dès maintenant te lancer dans l’exploration de ce monde en perdition. Pour bien débuter ton aventure tu peux d’ores et déjà demander ou proposer des jeux ici.

En panne de code ? Nous avons mis juste , quelques codes qui pourront t’aider dans la rédaction de tes rps. Pense tout de même à bien laisser les crédits présents sur chacun des codes pour respecter le travail des autres.

Nous disposons d’une conversation de groupe sur la plateforme Discord, si tu as accepté de nous y rejoindre, voici le lien qui te permettra de venir discuter avec d’autres survivants de ce monde !


Maintenant que tu es inscrit, tu dois remplir le formulaire que tu trouveras ici !
(Que vous souhaitiez être parrain ou non, vous êtes dans l'obligation de le préciser, mais pensez au fait que si vous avez apprécié avoir des parrains, d'autres après vous, apprécieront.)

Si tu rencontres le moindre problème au cours de ton aventure, n’oublie pas que le Staff est à ta disposition pour t’aider. N’hésite donc pas à nous contacter !


L’équipe de Contagion,
te souhaite à présent bon jeu et bonne chance.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONTAGION :: What about us ? :: Membres :: Fiches Validées-
Sauter vers: