AccueilMembresPublicationsCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion


Chapitre I
5 years later
T e a s e r
Obsidia Corporation est un laboratoire scientifique qui travaille anonymement et en toute discrétion sur la modification du génome humain. Néanmoins, aux yeux du monde, OC est un laboratoire de recherches dans le génie génétique qui prétend pouvoir trouver un remède à toutes les maladies. Lorsqu'un médecin prend en charge un patient dans un hôpital en Ohio, il découvre curieusement un virus encore inconnu à ce jour. Mais très rapidement, alors que le monde est en train de changer, le Dr Hasting fait une découverte surprenante sur l'origine du virus, ainsi que sur le laboratoire OC...
Partenaires

S t a f f
P r é d é f i n i s
C.A
Nom
Fiche
J.G
Noc
Fiche
M.S
Noc
Fiche
C.T
Lig
Fiche
M.R
Lig
Fiche
S.G
Lig
Fiche

Help I'm alive, my heart keeps beating like a hammer. Hard to be soft, tough to be tender.

 :: What about us ? :: Membres :: Fiches Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages : 7
Badges :
Dim 4 Mar 2018 - 16:58
Lou Jirnov Alekseïev
feat. Alicia Vikander

FICHE D'IDENTITÉ




DATE DE NAISSANCE

03 mai 1994

MÉTIER
Ancien membre de la SVR
Ancien membre de la MI6
Ancienne serveuse dans un diner

CLAN
Noctis

LIENS


STATUT
Célibataire



CARACTÈRE



Lou Jirnov Alekseïev — Un doux patronyme pour une femme Ô combien particulière.
Lou, trois lettres formant un prénom à vous faire tourner la tête.

 

Une bombe à retardement.

Longtemps, ce fut la colère qui fit jaillir le sang dans ses veines, et non plus la raison. Entre colère, tristesse et douleur, la jeune femme dû apprendre à contrôler ses émotions, à les mettre de côté, à les oublier. Longtemps, la haine a pu se lire sur les traits séraphiques de son visage. Cette haine n’a jamais vraiment quitté Lou, reprenant le contrôle son être dans les phases les plus sombres de son existence. La perte, les coups, la torture, rien ni personne n’a épargnée celle qui autrefois était Ô combien joyeuse. Osez vous mettre sur son chemin, lui montrer votre désaccord et vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous-même. Reine dans l’art de la manipulation, déterminée et impulsive, Lou est dotée d’une personnalité assez sombre. Solitaire, elle n’a besoin de personne pour avancer et est prête à écraser quiconque se mettra en travers de son chemin. Pourtant les noctis, comme John, lui apportent beaucoup. Mais que vous lui soyez inconnu, innocent ou bien proche, seul son propre intérêt compte réellement. La violence, tant et si bien dans ses paroles que dans ses faits et gestes, lui portent souvent préjudice mais elle n’en n’a que faire. Difficile à cerner, Lou est quelqu’un qui parle peu. Elle n’est pas démonstrative, mais ose toujours faire connaître le fond de ses pensées. Tout aussi imposante par son caractère et sa manière d’agir, que discrète par ce côté renfermé, ne tentez pas de vous en approcher si vous tenez à votre vie. La gentillesse et la bonté ne sont pas quelque chose qu’elle connaît. Du moins, elle ne sait plus ce que c’est.  Jamais Alekseïev ne manquera une occasion de faire une victime. Prenez garde à elle, son visage d’ange ne présage rien de bon. Lou est une veuve noire consommez-la, et elle vous consumera.

 


BIOGRAPHIE



Un sourire délicieusement armé, des lèvres maudites.
Une démarche dominante, des traits basanés envoûtants.
D’un simple regard, elle vous condamne à sombrer sous les flots ensanglantés des enfers.

Aux premiers abords, tel est ce que l’on pourrait dire de Lou Jirnov Alekseïev.

 

Printemps 1994 — C’est aux confins de la ville d’Omsk que ce petit être sans défense est né. Second enfant d’un couple marié et Ô combien soudé, celui-ci fit dès le début le bonheur de ses parents. Et pour cause, nombreuses avaient été les difficultés pour les Alekseïev à concevoir un nouvel enfant. C’est une grossesse à risques que connut Mila Alekseïev pendant neuf longs mois, qu’elle mena tout de même à terme. Fierté de ses parents, ainsi que de son grand-frère, jamais personne n’aurait pu pourtant prédire le tournant qu’allait prendre — quelques années plus tard — la vie de Lou, qui semblait si paisible, dans les bras de Vladimir Alekseïev.

Tout semblait pourtant avoir si bien commencé. Lou grandissait paisiblement au sein de sa famille, entourée d’amour et de soutien. Joyeuse, souriante et généreuse, la petite fille aimait la vie. Dotée d’un intellect Ô combien exceptionnel, la jeune enfant était d’une douceur inconditionnelle. Pourtant, l’éducation stricte ne manquait pas de se faire ressentir au sein de la demeure russe. Les enfants Alekseïev n’avaient en aucun cas le droit à l’erreur, car Vladimir était un homme qui ne la laissait guère passer l’erreur et l’échec. Ecole, leçons de piano, ou encore de danse, les activités des progénitures Alekseïev étaient fort nombreuses. Chaque jour, Lou ne cessait d’apprendre et de s’enrichir à travers les nombreuses heures consacrées à ces loisirs. Pour elle, tout était normal, cela faisait partie de sa vie. Ainsi, dès l’âge de cinq ans, la petite Lou commença à prendre des cours de danse, puis d’arts martiaux. Avec un père à la fois aimant et stricte, Lou n’avait d’autre choix que d’obéir.

 

Cependant, plus le temps passait, et plus elle se complaisait à repousser ses limites du haut de ses huit ans. Bien plus proche de sa mère, la jeune fille n’en aimait pour autant pas moins son père, qui se montrait bien plus ferme et bien plus distant avec elle qu’avec Nikolaï. Lou ne comprenait d’ailleurs toujours pas pourquoi Vladimir agissait ainsi, tout en sachant qu’un père était censé aimer ses enfants de la même manière et que ses copines d’école lui répétaient sans cesse que leurs pères étaient les meilleurs du monde. Pour Lou Alekseïev, ce n’était pas le cas. Les années passaient et Vladimir Alekseïev en demandait toujours plus à sa fille. Les entraînements sportifs s’intensifiaient de jour en jour, et les études demandaient toujours plus d’implication de la part de Lou. Ses heures de sommeil et de loisirs étaient limitées, toujours plus limitées. Mais Lou n’était pas la seule à vivre un tel rythme de vie. Son frère, âgé de six ans de plus qu’elle, était également obligé de suivre la régularité de son emploi du temps. La rébellion n’existait pas chez les Alekseïev, sous peine de se prendre des coups. Pourtant, les deux jeunes enfants, habitués à cet engrenage depuis leurs plus jeunes âges, aimaient leur père. Lou voyait en Vladimir un modèle, un mentor. Et s’il demeurait distant avec elle, c’était peut-être normal. Le père de famille n’en n’était pas moins protecteur envers sa fille, et envers son fils.

 

22 octobre 2006 — Quatorzième année de Lou Jirnov Alekseïev. Rien n’avait réellement changé depuis sa plus tendre enfance. Les Alekseïev avaient un père toujours aussi présent et impliqué dans leurs vies, et ce, malgré ses nombreuses absences au sein de la demeure familiale et une mère aimante, protectrice, attentionnée. Tout n’était pas toujours rose au sein de cette ville Russe, et pourtant Lou se plaisait ici. Elle découvrait jour après jour la vie, cachant aux yeux de son père quelques secrets inavouables. Lou était une jeune fille qui continuait de grandir dans cet environnement strict, mais qui appréciait s’amuser. La liberté ? Elle n’en n’avait que peu, du haut de ses quatorze ans, contrairement à ses camarades de classe. Pourtant, elle trouvait cela presque normal, bien qu’envieuse de ses amies. Aussi jeune était-elle, sa beauté était déjà remarquable. Attentionnée, gentille et attentive, Lou n’hésitait jamais à proposer son aide à ceux qui en avaient le plus besoin. Sa bienveillance était réellement appréciée par ses voisins de quartier et par l’église dans laquelle elle se rendait tous les dimanche. En effet, sa famille était pratiquante. Il n’y avait pas un jour ou les Alekseïev taisaient le nom de cette entité supérieure, qui pour eux avaient un rôle essentiel au sein de leur famille. Mais si croire en une telle figure était un devoir chez ces russes, certains d’entre eux avaient bien des choses à cacher. De sombres secrets qu’ils auraient préféré voir rester enterrés à tout jamais.

Ce fameux soir, c’était seule que Lou Alekseïev rentrait de son cours de catéchisme. Parvenant devant la grande demeure familiale, la jeune Alekseïev remarqua immédiatement que la porte d’entrée était entrouverte. Un calme étonnement présent pouvait se faire entendre. Tandis qu’elle poussait d’une main la porte, il ne fallut pas longtemps à la jeune brune pour pénétrer à l’intérieur. Le noir complet avait de quoi la surprendre, elle qui résidait habituellement dans une demeure vivante. Délaissant son sac dans l’immense entrée, c’était d’un pas lent et peu sûr que la jeune écolière avançait, comprenant que quelque chose d’anormal était en train de se dérouler. En effet, malgré son jeune âge, Lou possédait une maturité supérieure à la moyenne pour son âge, et comprenait donc beaucoup de choses qui échappaient à bien d’autres personnes.

 

Plus Jirnov avançait, et moins les choses semblaient se dérouler comme elles auraient dû. Cette soirée prenait une toute autre tournure. Lorsqu’elle arriva dans le salon, un spectacle macabre s’offrit à elle. Il n’était plus question de faire demi-tour, il n’était plus possible pour la jeune adolescente de repartir en arrière. Face à elle, sa famille était là. Chaque membre composant celle-ci attachés sur différentes chaises, bâillonnés, en sang. Quatre hommes masqués se tenaient debout, près des Alekseïev, armés de couteaux ensanglantés. Lorsque le regard de la plus jeune croisa celui de son père, elle ne comprit alors que davantage que plus rien ne serait comme avant. Sa mère pleurait, son frère roué de coups frôlait l’inconscience. Se jetant dans les bras de ses parents pour essayer de les détacher, Lou ne comprenait pas ce que leurs ravisseurs voulaient. Embarquée malgré elle dans un cauchemar, la brune ne pouvait rien faire. Elle hurlait, des larmes chaudes coulant le long de ses joues. “Ta mère, ton frère et moi t’aimons, Lou”, tels furent les derniers mots de Vladimir Alekseïev, avant de succomber sous les coups des assassins. Et puis, le noir total.


Les semaines qui suivirent ne furent pas de tout repos pour la jeune fille. Elle qui venait de tout perdre, n’avait plus aucun repère. Enlevée par ses ravisseurs, tout cela n’était qu’en réalité une mascarade bien orchestrée. Celle-ci ayant eu pour but de recruter la benjamine Alekseïev pour le gouvernement russe. Et Lou l’avait apprit à ses dépends. Ils voyaient en elle une arme potentielle, quelque chose qu’il ne fallait pas laisser passer. Elle était pour eux une chance de réussir.

 

Durant plusieurs années, Lou Jirnov Alekseïev fut entraînée à devenir ce que l’on pouvait appeler une arme. Rien ne lui résistait, et elle, s’était transformée. Elle n’était dès lors plus cette petite fille si joyeuse, généreuse et attentionnée, mais bel et bien tout le contraire. Il n’était plus question d’aller à l’office du dimanche, ou de ballades au parc. Plus le temps passait, plus la jeune brune se refermait sur elle-même, apprenant à encaisser et à obéir comme un véritable petit soldat.

 

Mai 2009— C’est à 15 ans que Lou commença à travailler comme double agent au sein du MI6, sous les ordres d’un dénommé Jones. Bien plus doux et compréhensible que ceux qui l’avaient volée à ses parents, Alekseïev n’en demeurait pourtant pas moins remplie de colère. Jamais Ô grand jamais la jeune femme n’avait réellement réussit à oublier ses parents, et son frère. Jamais elle n’avait oublié cette fameuse nuit d’octobre 2008, ni même les regards des ravisseurs. Pourtant, Lou n’avait toujours guère d’autre choix que d’agir pour les services secrets, de force ou de gré. Ses sentiments ? Elle avait dû les mettre de côté, les enfouir. Seule la haine et la colère pouvaient se lire sur son visage. Lou avait appris à manipuler ceux qui la fréquentaient de près ou de loin, et à feindre la comédie à la perfection.

 

Jusqu’au jour ou Lou rencontra Aaron. Obligée de travailler avec lui pour les comptes de leurs supérieurs respectifs, Lou qui n’avait eu jusque-là besoin de personne pour travailler se retrouva obligée de coopérer avec quelqu’un. Et sans même s’en rendre compte, Aaron était en train de tomber sous le charme d’une femme froide, ayant un désintérêt profond pour l’humanité. Durant leurs premières missions, Lou manqua plusieurs fois de mettre volontairement fin à la vie de son partenaire, n’acceptant toujours pas qu’il puisse l’accompagner dans ce qui se résumait être sa vie.

 

Jusqu’à ce que cette hivernale et froide nuit prenne une tournure Ô combien dramatique. Cette nuit-là, Lou faillit perdre la vie lorsqu’elle fut rattrapée par son passé, et prise au piège entre les mains de ses ennemis. Cette nuit-là, ce fut Aaron qui l’extirpa de cet enfer. A partir de là, plus rien ne fut comme avant. Lou apprit malgré elle à travailler avec celui qu’elle avait tant haït, et surtout, à le connaître au-delà de ses compétences certaines pour l’espionnage. Plus les jours passèrent, plus les missions furent accomplies, et plus Lou se rendait compte qu’elle voyait Aaron différemment. Il représentait pour elle cet espoir, quelque chose d’indescriptible. Lui seul avait réellement apprit à la connaître telle qu’elle était dorénavant, et surtout, en l’acceptant telle qu’elle se révélait être. Leur travail fut d’autant plus élémentaire à deux, Lou voyant en Aaron bien plus qu’un simple coéquipier. Il était devenu, avec le temps, sa moitié, sa seule raison de vivre et de ne pas tout foutre en l’air.

 

Avril 2012 — Hélas, ce qui avait l’air d’apaiser Lou, la confortant dans ses plus sombres moments, ne dura pas. Trois ans s’étaient écoulés, comptant de nombreuses embûches et pourtant rien n’avait fondamentalement changé jusque-là. Ou presque.

Le passé finit toujours par nous rattraper.

Ceux qui avaient volé la vie de Lou Alekseïev pour n’en faire qu’un pantin, venaient subitement de lui retirer le seul être capable de la comprendre sur cette terre. Elle qui avait commencé à réapprendre à vivre, se voyait de nouveau déchirée. On lui avait arraché Aaron sans même qu’elle ai pu lui dire au revoir.

Suite à quoi, Lou décida de mettre fin à cette collaboration de plusieurs années. Un véritable enfer qu’elle décida de fuir, et ce, sans plus attendre. Abandonnant derrière le peu qu’elle possédait, et ceux qui la possédaient, Lou avait orchestré sa fuite de A à Z. La jeune femme ne savait pas si celle-ci allait connaître le succès, mais elle était prête à tout pour pouvoir connaître autre chose, et mettre un terme à ce calvaire.

 

Direction les USA — La route fut longue, et non de tout repos. A plusieurs reprises, la jeune Alekseïev cru se faire rattraper, signe que son escapade prendrait subitement fin. Et lorsqu’elle ne pensait pas être poursuivie par des hommes armés, Lou en rêvait. Du moins, lorsqu’elle arrivait à trouver un semblant de sommeil. Ce long voyage lui prit plusieurs longues heures, plusieurs jours. Jirnov ne savait pas vraiment ou elle comptait se rendre, si ce n’était que les USA lui plaisaient. Là-bas, la basanée devrait sûrement prendre un nouveau nom, et se créer une nouvelle vie. Trouver un nouveau travail, un logement, quoi d’autre encore ? Plusieurs fois, la peur de l’inconnu l’envahissait. Car cela faisait bien longtemps, au final, que l’ancien agent n’avait pas connue une telle vie, Ô combien banale et sans intérêt. A vrai dire, la dernière fois remontait à ce fameux début du mois d’octobre 2007. Mais Lou le savait au fond d’elle, jamais sa vie ne pourrait être réellement banale, comme celle des autres. Se décidant donc à se rendre aux confins de ce pays qui lui était inconnu, c’est sur son chemin que Lou Alekseïev rencontra Ramsey Holbrook. Très vite, Lou trouva chez Ramsey un je ne sais quoi, qui la mit en confiance. Mais une part sombre d’elle restait enfouie au plus profond de son être, et dans une premier temps, Alekseïev ne lui revela pas sa véritable identité. Aux yeux d’Holbrook, comme des américains, elle était Ava Jorkins, une ancienne étudiante en arts. Ramsey l’aida à poursuivre son voyage, à se construire une nouvelle vie. Terminés les massacres, terminés les multiples voyages, terminés les missions, terminé de voir tout ce sang jaillir sous les multiples coups donnés. Il était temps pour Lou de recommencer une nouvelle vie.

 

Les jours passaient, et au fur et à mesure, Lou se sentait de mieux en mieux. Si ses nombreux cauchemars ne cessaient aucunement de se manifester lors de ses courtes nuits, Lou connaissait une vie plutôt paisible. Holbrook l’avait aidé à trouver un petit job de serveuse dans un diner, ce qui changeait totalement des habitudes de Lou. Mais la jeune femme n’avait d’autre choix que d’apprendre à vivre autrement, car le chapitre précédent était définitivement clos.

Plusieurs semaines passèrent, et la jeune Aleskeïev finit par avouer toute la vérité à Holbrook. Il était, après Aaron, le second à savoir qui était véritablement Ava Jorkins, alias Lou Jirnov Alekseïev. Ne supportant plus de lui mentir, Lou avait néanmoins longuement appréhendé la réaction de son seul ami, celui qui était désormais son seul partenaire de route. Et elle ne s’était pas trompée. Choqué, Ramsey eu du mal à réaliser les choses, et à les accepter, du moins dans un premier temps. Car jamais personne n’est innocent, et lui aussi avait ses secrets.

 

Devenus inséparables, les deux compères vivaient les quatre-cent coups ensemble. C’était comme si Lou n’avait jamais travaillé pour les services secrets russes, ou bien anglais. Avec Ramsey, la jeune femme était tout simplement différente. Elle avait réappris à vivre, sans pour autant tirer une croix sur ceux qu’elle avait pu connaître. Malgré tout ce qu’elle avait pu endurer, Aleskeïev s’était toujours promis de ne jamais oublier ses parents, son frère, ou bien Aaron. Mais la vie continuait, et la brune devait poursuivre son aventure, cette route sinueuse Ô combien semée d’embûches.

 

Juin 2013 — Tout avait changé, plus rien n’était pareil. La vie bien rangée de Lou Alekseïev et Ramsey Holbrook avait subitement changée. Tandis qu’elle s’était levée un matin, la brune qui s’apprêtait à reprendre du service pour une énième journée avait découvert son patron mort, gisant dans une mare de sang. Pensant tout d’abord à ceux qui l’avaient pendant longtemps gardée sous leurs ordres, Lou avait fini par remarquer que cela n’avait rien à voir. Il n’y avait pas qu’un cadavre laissé comme du vulgaire bétail sans intérêt, mais plusieurs. Deux, trois, une dizaines. Dans un premier temps, Alekseïev ne comprit pas ce qu’il était en train de se passer, et s’empressa de retrouver Holbrook en catastrophe. C’est là qu’ils comprirent qu’ils n’avaient plus le choix, ils devaient de nouveau fuir. Ce manège recommençait encore. Dès lors, ils laissèrent tout derrière eux, prenant juste de quoi survivre. La ville semblait déserte, la vie semblait ne plus être.

 

Les jours se ressemblaient tous et l’un comme l’autre avaient du mal à savoir de quel jour il s’agissait, ou bien de quelle heure il était. Même Lou avait soudainement l’impression de ne plus être capable de grand chose, elle qui avait mit ses capacités d'espionnage de côté. C’était un mécanisme à retrouver, à réactiver. Ils n’avaient qu’un but : sauver leurs peaux, et trouver d’autres personnes. A moins que tout le monde fut mort ?

Mais leur première rencontre ne fut pas celle qu’ils espéraient.
Celle-ci se transforma en un massacre sanguinaire.

 

Rien, pourtant, ne stoppa Lou et Ramsey dans leur périple, tant et si bien qu’ils continuèrent leur route sans se retourner. Ils le savaient, ils ne s’engageaient pas dans une aventure des plus paisibles. Mais main dans la main, ils étaient capables de tout.

Jusqu’à cette attaque, qui sépara les deux amis. Alors qu’ils avaient trouvé refuge dans une maison abandonnée pour y passer la nuit et reprendre des forces, les deux coéquipiers tombèrent sans même le savoir dans la gueule du loup. D’autres survivants vinrent à leur rencontre, tombant sur eux par le plus pur des hasards, et feignirent de leur apporter leur aide. Ce qui se révéla être faux, lorsqu’au moment d’aller se coucher, Holbrook se rendit compte de cette supercherie. C’est alors que de nombreux échanges de coups se produisirent, et que le sang jaillit. Dans une précipitation certaine, Lou du laisser Holbrook derrière elle, le pensant mort alors qu’il venait de se prendre une balle. Elle n’avait pas réussi à le sauver, ils s’étaient fait prendre au piège.

 

Par chance, ou par malédiction, la jeune femme réussit à prendre la fuite. Elle n’avait pas le temps de regarder derrière elle, ni de revenir en arrière, ni même de pleurer. Sauver sa peau était maintenant tout ce qui comptait. Dorénavant seule, la russe ne pouvait plus compter que sur elle-même.

Des jours passèrent pendant lesquels elle chercha de quoi boire, de quoi manger. Survivre était sa priorité, trouver de l’aide ne serait pas de refus. C’est alors qu’elle finit par arriver dans l’état de Virginia. Tout semblait mort, gris. Personne n’était là, la vie semblait anéantie.

Dorénavant seule, Lou s’aventurait dans quelque chose qu’elle ne connaissait pas. Âgée alors de dix-neuf ans, elle n’avait plus d’autre choix que d’avancer. Avancer sans réellement savoir où elle allait, comme lorsqu’elle avait quitté l’Angleterre. Sans la présence de Ramsey, tout était soudainement beaucoup plus difficile. La vérité était là : cet homme l’avait grandement aidée depuis leur rencontre et Lou s’était beaucoup reposée sur lui. Mais tout cela était fini.

 

Cette nouvelle aventure ne fut pas la plus simple pour la jeune Alekseïev. Cette dernière explorait chaque lieu qu’elle découvrait, et chacun avait son lot de surprises. Le plus dur peut-être, outre la solitude, était de trouver de quoi boire et de quoi manger. Lou ne dormait jamais vraiment, se faire attaquer étant son dernier souhait. Pourtant, à plusieurs reprises, l’ancien agent tomba nez-à-nez avec des zombies. A plusieurs reprises, elle manqua de se faire mordre.

De nombreux jours s’étaient écoulés et Lou avait parcouru de nombreux kilomètres à pieds. Depuis qu’elle avait abandonné Ramsey derrière elle, elle n’avait rencontré personne. Chaque ville, chaque endroit, semblait mort.

Août 2013, Virginia — La nuit allait bientôt tomber, et il était temps pour Lou de trouver un endroit ou pouvoir se reposer. Alors qu’elle se retrouvait dans un nouvel état, toujours à la recherche d’un possible survivant à cette apocalypse, Lou n’était pas décidée à faire demi-tour. Seule, elle l’avait été très souvent, mais de cette manière, c’était la première fois. C’est alors qu’après une longue marche, Alekseïev trouva une maison abandonnée parmi tant d’autres. Espérant ne pas tomber nez-à-nez avec quelqu’un, c’était d’un pas décidé qu’elle se lança à la découverte de cet endroit. Cassant une fenêtre pour pénétrer dans cette demeure, Lou pourrait enfin se poser. Tout était si calme, bien trop calme au goût de la jeune femme.

 

Lou s’était endormie sur le vieux canapé poussiéreux du salon, épuisée par sa longue route. Quelques heures de sommeil ne seraient alors pas de trop, si seulement on les lui avait accordées. Aleskeïev fut brusquement réveillée par un bruit sourd. Attrapant son arme, il ne lui fallut que quelques minutes pour comprendre que des zombies s’étaient invités. Mais ils étaient bien trop nombreux pour qu’elle puisse s’en sortir seule. Elle tira une balle, puis deux, laissant ces créatures s'effondrer sur le sol. Il fallait qu’elle attrape son sac et qu’elle parte, mais Lou avait l’impression qu’ils étaient toujours plus nombreux. Jusqu’à ce qu’une balle vienne rencontrer l’un d’entre eux. Mais ce n’était pas celle de Lou. C’était celle d’un homme, qui se tenait dans l’encadrement de la porte. A deux, ils mirent fin à cette attaque mais une question demeurait dans l’esprit de Lou. Qui était-il ?

Ce n’est que bien plus tard qu’elle l’apprit réellement. Ce soir là, il lui avait seulement dit chercher de quoi subvenir à ses besoins, ainsi qu’à ceux d’autres survivants. C’est à cet instant là que Lou avait comprit qu’elle n’était pas seule et qu’il y en avait d’autre. Il n’avait pas fallu longtemps à la brune pour décider de suivre cet homme, ne souhaitant plus continuer cette aventure seule. Lou rejoint finalement les noctis, un groupe de survivants peuplant Virginia. Cet homme ayant vu en elle un potentiel certain.

 

C’est ainsi qu’elle rencontra John Gallagher,
Lou Jirnov Alekseïev ne savait pas à quel point il changeait sa vie,
Ni même ce dans quoi elle s’aventurait.

 



DERRIÈRE L’ÉCRAN ?



Pseudo : Mad
Age : 22 ans
Je souhaite un parrain : Oui (starter & guide)
Discord : Oui
Je m'engage à suivre le règlement : Pas sûr
Vos disponibilités : Tout dépend de mon emploi du temps
Ceci est le double compte de ...

 Kanae de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Dr Hasting
Admin
avatar
Messages : 119
Mer 7 Mar 2018 - 21:09

Bienvenue Lou Alekseïev

Félicitations, te voici survivante de l'apocalypse, tu peux donc dès maintenant te lancer dans l’exploration de ce monde en perdition. Pour bien débuter ton aventure tu peux d’ores et déjà demander ou proposer des jeux ici.

En panne de code ? Nous avons mis juste , quelques codes qui pourront t’aider dans la rédaction de tes rps. Pense tout de même à bien laisser les crédits présents sur chacun des codes pour respecter le travail des autres.

Nous disposons d’une conversation de groupe sur la plateforme Discord, si tu as accepté de nous y rejoindre, voici le lien qui te permettra de venir discuter avec d’autres survivants de ce monde !


Ensuite, tu as indiqué vouloir un parrain starter et guide. Ton RP de bienvenue te sera donc fait par @Will Anderson et ton guide sera @Jennyfer Myers

Si tu rencontres le moindre problème au cours de ton aventure, n’oublie pas que le Staff est à ta disposition pour t’aider. N’hésite donc pas à nous contacter !


L’équipe de Silentium Mortem,
te souhaite à présent bon jeu et bonne chance.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Erwan Jones
Nomade
avatar
Age : 27
Métier : Soldat
Messages : 51
Badges :
Mer 7 Mar 2018 - 21:54
Paix à ton âme...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages : 7
Badges :
Mer 7 Mar 2018 - 22:25
A ce stade-là, je vais plutôt continuer à vivre l'enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Dr Hasting
Admin
avatar
Messages : 119
Mer 7 Mar 2018 - 22:28
Êtes-vous en train de vous plaindre Mlle. Alekseïev?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages : 7
Badges :
Mer 7 Mar 2018 - 22:32
Moi ? Jamais, voyons.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ruby Caldwell ··· I feel my heart start beating to my favorite song
» (zadig/oli) + my heart is beating in a different way.
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONTAGION :: What about us ? :: Membres :: Fiches Validées-
Sauter vers: