AccueilMembresPublicationsCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion


Chapitre I
5 years later
T e a s e r
Obsidia Corporation est un laboratoire scientifique qui travaille anonymement et en toute discrétion sur la modification du génome humain. Néanmoins, aux yeux du monde, OC est un laboratoire de recherches dans le génie génétique qui prétend pouvoir trouver un remède à toutes les maladies. Lorsqu'un médecin prend en charge un patient dans un hôpital en Ohio, il découvre curieusement un virus encore inconnu à ce jour. Mais très rapidement, alors que le monde est en train de changer, le Dr Hasting fait une découverte surprenante sur l'origine du virus, ainsi que sur le laboratoire OC...
Partenaires

S t a f f
P r é d é f i n i s
C.A
Nom
Fiche
J.G
Noc
Fiche
M.S
Noc
Fiche
C.T
Lig
Fiche
M.R
Lig
Fiche
S.G
Lig
Fiche

L'important, c'est le latex qu'il y a dans les gants

 :: The Beginning :: Inscription :: Fiches d'Inscription Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 2
Mer 28 Fév 2018 - 14:25
Jonah Fawley
feat. Jamie Bell

FICHE D'IDENTITÉ




DATE DE NAISSANCE

Des guirlandes lumineuses parcourant la ville, l'embellissant de toute part, une nuit d'un hiver froid, manteau blanc recouvrant les rues sinueuses. Un trente et un Décembre, d'il y a vingt sept ans.

MÉTIER
L'on aurait pu croire bien des choses sur moi, comme lorsque j'étais enfant, et que je voulais devenir magicien. Vie d'artiste qu'il mènera disait mon père. Je n'en fis pas une prédiction, être intelligent malgré mon simplisme débordant, je devins microbiologiste au seine d'O.C.

CLAN
Envers et contre tout, je ferais parti d'OC

LIENS
Sans doute les membre d'OC.

STATUT
J'avais une petite amie avant, répondant au nom doux d'Alice. Je ne sais pas ce qu'elle est devenue, peut-être s'est-elle faite croquée par l'un de ces monstres. Quoiqu'il en soit, je n'ai plus le temps d'niaiser. Mais parfois elle me hante, en couple, célibataire ? Cocu, peut-être.



CARACTÈRE



J'ai toujours été quelqu'un d'impressionnable. Je n'ai jamais eu la chance de pouvoir dire que j'étais téméraire, bien que courageux. J'ai toujours été un comique, fantasmant sur la fantaisie, les livres et les films surréalistes, peuplés de Hobbits et de Sorciers. Un humour peu subtile qui ne fait pas mouche, humour de merde en somme, le genre d'humour qui ne fait rire que moi, maintenant et à jamais.  J'ai probablement l'air stupide, je peux le concevoir, avec mes oreilles décollées et ma tronche de grille pain. Néanmoins, je sais que je suis intelligent. Suffisamment intelligent pour ne pas être discréditer aux yeux des autres. Je suis quelqu'un de travailleur, et de droit, la plupart du temps.  Il m'arrive d'être sérieux, parfois pessimiste, aux vues des circonstances. Mais je tente de garder espoir. Je me suis quelques peu endurci, même si le monde extérieur me fait extrêmement peur.  


BIOGRAPHIE



"Alice, réponds-moi sil te plait." Elle fixe le néant. Je ne sais plus quoi faire. Cela faisait si longtemps que je peaufinais mon plan, que je le pensais parfait. Je me disais... ça doit marcher ! Mais jamais je n'avais imaginé la possibilité qu'elle puisse ne pas répondre. Ce n'était pourtant pas bien compliqué, un seul mot, un seul. "J'admet que la vie a changé. J'ai moins de temps, je suis toujours au boulot, mais... il n'empêche que je t'aime." Elle tourne son regard vers moi. Qu'est-ce qu'il lui arrive au juste ? Elle ne m'aime plus. J'ai été trop absent. J'en suis pleinement conscient. Ce n'est pas comme si l'on ne m'avait pas prévenu. A mon entrée au laboratoire, on m'avait dit, que nous allions changer le monde. Aussi, il était évident que le monde extérieur allait disparaitre presque pour de bon. "Je travaille pour l'humanité Alice." Alice se lève du canapé ikea que nous avons achetés ensemble l'an dernier. Il n'est plus très neuf cependant, vu que Lissa, notre fille est passée dessus avec ses crayolas. Je soupire. Dépenser autant d'argent pour ce résultat me rend quelques peu triste. "J'ai besoin de réfléchir Jo" Je cogne du poing sur la table du salon à 300 dollars marque cocktail scandinave. "Réfléchir à quoi ?! On est ensemble depuis la terminale ! On a un enfant de cinq ans ! Tu veux quoi de plus ?" Elle inspire fortement, comme si je l'ennuyais. Elle faisait souvent ça, ces derniers temps. Elle faisait toujours ça. Peut-être que je n'étais plus sa priorité, peut-être que notre famille était devenue insignifiante. Qu'elle avait rencontré quelqu'un au yoga, qu'elle avait rencontré quelqu'un sur le chemin de l'école. Ou peut-être, qu'elle ne voyait plus l'utilité de m'avoir moi, comme membre de la famille. Peut-être qu'elle restait là pour l'argent, ma sureté de l'emploi. Qui sait. "Jo, on avance pas ensemble. Je t'aime, mais, je m'ennuie. Depuis l'arrivée de Lissa, je suis cloîtrée ici. C'est ça ma vie ? Être la femme de... ou la mère de ?" Alors c'était ça. Elle ne voulait plus être seulement le quelqu'un de quelqu'un d'autre. Je pouvais comprendre, de nos jours, les femmes voulaient travailler, être indépendantes, autonomes. Je n'avais rien contre, c'est elle, qui, à la base, avait souhaité laisser tomber sa carrière pour l'éducation de l'enfant. Je n'y pouvais rien. Et puis, bosser dans une start up était tout de même moins bien que la plupart des vies. On ne vivait plus, tout simplement. "Ok." Elle ne répond pas tout de suite, de nouveau, elle inspire. "Ok ? C'est tout ce que t'as à dire ?" Je me lève à mon tour, prenant mon manteau type H&M en soldes du porte manteau trouvé à Wallmart à moins soixante dix pour cent. "Qu'est ce que tu veux que j'te dise ? Réfléchis c'est tout. Faut que j'aille bosser. Je vais devenir un héros, on va éradiquer le cancer, et à ce moment là, toi, tu seras bien heureuse que j'ai fait autant d'effort." Elle fronce les sourcils. Elle ne me croit pas, elle ne m'a jamais cru. A croire qu'elle vivait dans un monde noir, dénué d'espoir ou de joie. Ou bien, est-ce moi qui l'ai éteinte ? Peu à peu... Elle s'approche afin de m'aider à nouer ma cravate, glissant mon médicament dans ma poche intérieure. "Un héros... toi ? J'ai jamais vu d'héros asthmatique Jo." Je baisse la tête sur le côté. "Pas un seul ?" Elle laisse échapper un rire moqueur. "Ni même d'héros BDSM." Cette fois, je grogne. C'est quoi ça, dire des choses pareilles avec la porte d'entrée grande ouverte sur le voisinage. Je ferme la porte derrière moi, prend l'ascenseur direction les sous sols. Le temps semble long, tandis que je sifflote l'éternelle et ennuyeuse musique d'ascenseur datant de 1997. Je m'approche longuement du renaud scenic payable en dix fois. Puis m'installe au volant, tapotant sur l'arbre à senteur accroché au rétroviseur.

Je met plein gaz vers la laboratoire, à quarte vingt à l'heure max. Sur le chemin, je chante la chanson One Dance de Drake en boucle, parce que je n'apprécie par la radio, mais aussi parce que mon CD est rayé, et qu'il n'y a que cette chanson qui ne saute pas. Vingt minutes d'embouteillages, pour une minute de voie libre. J'arrive enfin au laboratoire, pile à l'heure, comme chaque jour. J'enfile une blouse, monte de nouveau dans un ascenseur. En verre, cette fois. La grande classe. Un chewing gum dans la bouche, je mastique, laissant la menthe englober mon palais. Je souris comme un attardé. J'entre dans ma salle de recherche, aujourd'hui, je teste d'introduire des virus dans des cellules du cerveau. Je m'attèle à la tâche, fredonnant par à coup  la musique de l'ascenseur chiante et la chanson de Drake. "T'as toujours pas acheté un nouveau disque ?" me demande Patel, le microbiologiste d'en face. "Pas l'temps." Il soupire. "Je vais t'offrir le nouveau Bieber pour ton anniversaire." Je souris. "Vas t'faire enculer." Les heures défilent, et c'est bientôt l'heure du déjeuner. Je ne sais pas ce qu'il se passe, mais dans le labo, tout le monde semble s'agiter On a eu une réaction. Laquelle, on ne savait pas, mais une réaction, c'était l'essentiel. Je descend par l'ascenseur avec Patel. Patel qui est le nom de famille du chercheur. Patel, Isaac de son prénom. Je soupire. "Tu sais qu'elle est la différence entre un chinois et une femme qui porte la burqua ?" Il fronce les sourcils. "Non." Je ris. "Aucune, ils voient tout les deux en seize neuvième !" Il se tourne vers moi. "C'est raciste." Choqué, je me mord la lèvre inférieure. "Non... enfin... je... c'était une blague." Il soupire. "Oui je sais." Après le repas, retour au labo. Il est temps d'en finir une bonne fois pour toute avec cette recherche. On test, encore et encore, avec la réaction trouvée la veille. Mais rien y fait, c'est le point mort. La nuit arrive vite, et on fini par abandonner. "On verra demain Fawley, rentre chez toi, ta famille t'attends." Et rebelote, Drake en boucle, musique d'ascenseur, rentrer chez soi alors que le repas mijote déjà. Sauf qu'il n'y a que deux assiettes, dressées sur la table. "Et Lissa ?" Alice sort de la cuisine, nue sous son tablier. "Elle est chez ma mère." Je fronce les sourcils. "Tu t'es prise pour l'héroïne de Cinquante nuances de Grey ?" Elle sourit, ça veut tout dire. Je ferme la porte d'entrée à double tours, j'aurai le temps de m'inquiéter du travail demain. Je desserrais ma ceinture et la fit glisser le long de ses pans.


"On a fait une erreur Patel. Maintenant, il faut qu'on règle ça."  Et quand je disais on, c'était tout le monde. Tout ceux qui avaient participé au projet. Tout ceux, à cause de qui, nous en étions arrivés là. Le monde allait changer, je le savais. Je n'étais pas stupide, et je savais aussi, que beaucoup de non-dits, étaient responsables du malheur actuel. Néanmoins, faire l'autruche, se dire que tout est de notre faute, à nous chercheurs, semblait être la meilleure solution. Je m'engageai donc à faire parti du nouveau projet, celui de trouver un antivirus à ce que nous avions créé il y avait peu. Aussi, ma vie sentimentale en pâtirait, ainsi que ma vie familiale. Mais il le fallait. J'ai composé le numéro sur mon téléphone mobile, entendis les cinq tonalités d'usage, pour tomber nez à nez avec le répondeur si impersonnel d'Alice. J'ai soufflé. "Salut Alice. Je... Je ne rentrerais pas ce soir... ni... le soir suivant... et... Sans doute les soirs à venir. Je... J'aimerais que tu ailles en dehors de la ville, quelques temps. Prendre l'air. Avec Lissa... Embrasse bien Lissa. Je t'aime." J'ai raccroché, espérant qu'elle me rappelle avant que tout ne devienne rien. Avant que la population ne se mette à changer, comme ces cobayes sur lesquels nous avions testés nos produits. J'ai longuement attendu, en vain, car lorsqu'enfin je cru apercevoir mon écran s'afficher, c'était pour me dire que mon cellulaire s'éteignait.


DERRIÈRE L’ÉCRAN ?



Pseudo : Noodle
Âge : 24
Je souhaite un parrain : Oui (starter)
Discord : Oui
Je m'engage à suivre le règlement : Oui
Vos disponibilités : Jour par semaine
Ceci est le double compte de Léonie Figis

 Kanae de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
June Hawkins
Lignum
avatar
Age : 26
Métier : Journaliste
Messages : 29
Badges :
Mer 28 Fév 2018 - 15:14
Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2
Mer 28 Fév 2018 - 15:25
Merci June
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 36
Métier : Chef de projet / Adjointe
Messages : 19
Jeu 1 Mar 2018 - 19:51
Bienvenu à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Erwan Jones
Nomade
avatar
Age : 27
Métier : Soldat
Messages : 51
Badges :
Jeu 1 Mar 2018 - 20:08
Bienvenue, bon courage pour ta fiche. N'hésite pas si tu as des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Rae Lucas
Lignum
avatar
Age : 26
Métier : Infirmière
Messages : 81
Badges :
Jeu 1 Mar 2018 - 20:19
Bienvenue sur le forum ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |
» Dans la vie , il est important de savoir perdre que de savoir gagner. A 70 ans ,
» L'important n'est qu'un détail, mais les détails sont importants selon Monsieur
» Eric de Branford [Un PERSONNAGE IMPORTANT dans la nouvelle vie de Megan] [LIBRE]
» LES PROCHAINS JOUR (TRES IMPORTANT À LIRE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONTAGION :: The Beginning :: Inscription :: Fiches d'Inscription-
Sauter vers: