Contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte contexte
Prédéfinis

Pseudonyme
Profil

Pseudonyme
Profil

Pseudonyme
Profil

Pseudonyme
Profil


Journal de bord du Dr Hasting.

 :: Contexte et intrigues Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dr Hasting
Administrateur
avatar
Dr Hasting
Messages : 168
Sam 25 Nov 2017 - 15:22


SUJET 0.

Journal de bord du Dr Philippe Hasting.

Le 03.06.2013, à 15h42 :
Un malade a été pris en charge dans l'hôpital Truman Medical Center, ce matin aux alentours de 9h00. Il était victime d'une fièvre importante qui dépassait les 46°. Le personnel hospitalier l'a pris en charge immédiatement à son arrivée. Il sera placé chambre numéro 114.

Le 04.06.2013, à 09h25 :
Le patient de la chambre 114 montre des symptômes d'agressivités. La fièvre a visiblement augmenté. Nous avons été dans l'obligation de l'attacher afin de poursuivre nos relevés sanguins. La dernière prise de sang montre un phénomène encore inconnu à la médecine. On note une dégradation de son état à 86% depuis son arrivée. Le processus maladif a accéléré simultanément en 24h précise, son diagnostic vital est mis en danger.

Le 09.06.2013, à 11h52 :
Bilan des 5 derniers jours : le patient de la chambre 114 est décédé dans la nuit du 4 au 5 juin. Nous allons désormais appeler ce malade, le patient 0. Lors de son transfert à la morgue, ce dernier s'est réveillé et a attaqué deux infirmières en les mordants. Une panique générale a démarré au sous-sol de l'hôpital avant de s'étendre dans tous les services. Il y eut plusieurs blessés causés par le patient 0. Le 9 juin, soit quelques jours à peine après les morsures, les victimes eurent les mêmes symptômes que ceux du patient 0 à son arrivée au sein de l'hôpital. Nous l'avons maintenu enfermé dans un couloir après avoir évacué les blessés et le reste du personnel. Il semble plus calme d'après le système de vidéosurveillance. Il effectue des allers et venus le long du couloir nuit et jour d'une allure extrêmement lente. Son état physique semble être en décomposition.

Le 10.06.2013, à 18h37.
Ce phénomène reste inexpliqué, nous évaluons de plus près l'évolution du virus sur les blessés désormais atteints. Nous savons dorénavant que le virus se déclenche 4 jours suite à l'infection causée. L'évolution de la maladie, cependant, se dégrade toujours au bout de 24h précise.
Le décès des deux infirmières eut effet à quelques secondes d'intervalle. Nous les avons placées toutes deux en quarantaine dans une pièce vitrée afin de pouvoir observer l'évolution, et comme prévu, elles se sont réveillées chacune à leur tour avec une attitude totalement différente de celle connue.

Le 12.06.2013, à 13h41.
Plusieurs prélèvements sanguins ont été effectués sur les patientes X et o. L'analyse sanguine a révélé une anomalie étonnante au niveau des lymphocytes T causée par un virus très agressif. Cette maladie dégénérescente a attiré de nombreux chercheurs et nous travaillons tous à l'élaboration d'un antivirus. L'État finance nos recherches et autorise les expériences sur une centaine de rats de laboratoire. Il n'aura fallu que quelques heures seulement avant que le virus ne fasse effet sur les rats.
On peut noter plusieurs nécroses qui recouvrent 80% de l'espace cutanée, et une mort cellulaire  interne évidente. Pourtant, sans que nous sachions pourquoi, les cellules qui ont tout des cellules mortes restent animées.

Le 15.06.2013, à 14h16.
L'état d'alerte a été lancé. Un des chercheurs a oublié de verrouiller les cages des rats. Le laboratoire était fermé, mais nous soupçonnons les rats de s'être infiltrés par les canalisations. Nous n'en avons retrouvé que 45 sur un total de 100 rats au départ.
Nous avons procédé à une évacuation ainsi qu'à une fermeture totale de l'établissement.

Le 24.06.2013, à 22h07.
Une journaliste est entrée en contact avec moi, elle prétend avoir des informations capitales sur le patient 0 et demande à me rencontrer.

Le 26.06.2013, à 19h23.
Julie, la journaliste, m'a fait part de ses découvertes, qu'elle menait depuis maintenant 5 ans sur Obsidia Corporation, un laboratoire qu'elle soupçonnait de pratiquer des expériences illégales sur les humains. Avec son rapport était joint un dossier, qui traitait du cas de mon patient 0, qui semblerait s'être enfuie d'une zone de quarantaine où il aurait été placé après des complications suite aux injections d'un certain virus Z-351. Il n'y a aucun doute quant au fait que ce virus soit responsable de la situation actuelle.



Note: Mon nom est Emily Hasting. Après avoir recherché mon père pendant de longues années, je suis tombée sur son journal de bord datant de 2013. J'ai pris la décision de poursuivre ce dernier afin de faire perdurer son travail.

Le 03.01.2018, à 11h20.
Reprise du dossier "Sujet 0" du Dr Hasting par Emily Hasting.
Il ne reste plus grand-chose du monde tel que nous l'avons connu. Plusieurs survivants fonctionnent par petits groupes pour éviter de partager leurs rations, certains s’entre-tuent, d'autres s'entraident. Il fait plus souvent nuit que jour, dorénavant la nuit dure environ 17/24h et les zombies sortent plus librement la nuit que le jour. Les bâtiments ont pratiquement tous été brûlés ou détruits par le gouvernement pour stopper la propagation du virus, sans grand succès.
Le seul moyen de tuer ces zombies serait une balle dans la tête.

Note: Un mois plus tard, afin de poursuivre les recherches de mon père, je me suis redirigé vers les laboratoires Obsidia Corporation. Je soupçonne les dirigeants d'OC d'avoir mis feu eux-mêmes à leur laboratoire afin d'éliminer les preuves. Mais je suis certaine qu'ils ont migré ailleurs et qu'ils ont conservé une bonne partie de leurs dossiers et de leurs sujets.

Le 09.01.2018, à 15h44.
Mes contacts ont confirmé mes soupçons. Je me rends dans l'Arizona, là où les pistes pour OC convergent toutes.

Le 13.01.2018, à 14h23.
Après avoir fouillé l'état, j'ai enfin trouvé leur repère. Je m'engage demain dans cette infiltration.

Dr Hasting
http://contagion.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un journal de bord ?
» Journal de Bord - Explications
» Un journal de bord, c'est quoi ?
» Modèle de journal de bord
» Code pour votre journal de bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONTAGION :: Contexte et intrigues-
Sauter vers: